Par Sylvie Veilleux

Un spectacle de science-fiction bien ficelé et dynamique prenait l’affiche les 3 et 4 mai à l’école primaire Dominique-Savio de Stratford. Il s’agissait de la 12e édition de ce spectacle annuel préparé dans le cadre du programme unique des Arts du cirque et de la scène. La foule était au rendez-vous très enthousiaste et émerveillée. En plus des prouesses physiques et artistiques des 77 élèves, quelques-uns intervenaient comme comédiens dans le scénario : une dame connue (Annie Brocoli) ayant perdu les pétales de sa fleur dans l’espace, des enfants partent à l’aventure dans une fusée spatiale et reviennent avec les 7 pétales sur lesquels sont inscrites des maximes inspirantes.

La directrice de l’école, Mme Catherine Saint-Laurent, nous rappelait que ce succès est possible grâce au travail acharné et hebdomadaire des élèves, du dévouement sans limites de l’équipe-école, de l’implication des parents bénévoles, de la contribution financière de plusieurs partenaires privés et publics.

Les élèves en action au trapèze triple, à la corde lisse et au tri-chelle. Photo par Katrine Shram

Comme par les années passées, le directeur artistique, M. André Deschamps, soutenu par la coordonnatrice du spectacle l’enseignante Mme Geneviève Lessard, a trouvé les moyens de nous surprendre : numéros d’acrosport dynamique, de trapèze-danse, sur tri-chelle, de rola-bola, sur poïs, personnages venus de l’espace, numéro musical et chanté. Le tout supporté par une trame sonore entraînante du début à la fin avec quelques moments plus tranquilles qui permettaient d’apprécier les performances des élèves. Bravo à M. Éric Martineau, enseignant en musique responsable du volet musical ! Mention spéciale à toute l’équipe des coulisses dirigée par l’enseignante madame Josée Patry.

Pour tous les parents qui étaient là et pour l’équipe-école, le plus extraordinaire demeure la réussite de chacun de ces élèves, peu importe qu’il vive des difficultés d’apprentissage ou des problèmes de comportement. La première maxime retrouvée dans l’espace prend ici tout son sens : « L’important est invisible pour les yeux. » D’autres maximes stimulent : « Que la force intérieure soit avec toi » et « Dépasser ses limites », « Se permettre de rêver ».

Les élèves en action au trapèze triple, à la corde lisse et au tri-chelle.
Photo par Katrine Shram

Tous les enfants ont leur place dans le spectacle de cirque de l’école Domique-Savio : des petits de 4 ans aux grands de 12 ans. Ils sont heureux de participer à cette fête. Dans le spectacle, il n’y a pas de vedette : les prouesses de chaque élève suscitent l’admiration et la fierté des membres de leur famille, de l’équipe-école, des citoyens de Stratford. On les trouve chanceux de pouvoir bénéficier des compétences, du talent, de la patience de l’équipe-école et des bénévoles, de l’équipement de l’école Dominique-Savio. Toute la communauté veut que le programme des Arts du cirque et de la scène se poursuive, se développe : il faut continuer de se démarquer pour la grande réussite des élèves et pour survivre !!

Toutefois, l’espace est devenu insuffisant. Une demande d’agrandissement a été déposée au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur. Le Conseil d’établissement, l’équipe-école, le Conseil municipal de Stratford et les membres de la communauté, qui supportent à bout de bras cette école depuis plusieurs années, continuent leur travail de persuasion et de recherche de financement. Ils sont un exemple de persévérance ! Espérons que le ministre Proulx répondra positivement lui, qui dans sa Politique de réussite éducative, invite toute la communauté éducative à se mobiliser. À Stratford, c’est le cas !