Par Sylvie Veilleux

Cirque_Dominique-SavioCes preux chevaliers sont venus à la rescousse de Blanche-Neige, Aladin, Cendrillon, Raiponce, la Princesse aux petits pois et quelques autres personnages de contes populaires jeudi et vendredi les 5 et 6 mai à Stratford. Entre les prouesses ou passages de chevaliers, les personnages de contes de fée étaient divertis par les 55 jeunes artistes de cirque qui, en équipe, ont livré des performances époustouflantes et magiques sur des musiques des mieux choisies. À tout cela, se sont ajoutées des démonstrations des étudiantes et étudiants de la Polyvalente de Disraeli qui ont impressionné les spectateurs fort nombreux. Un spectacle bien monté, dynamique, magistral, de toute beauté où chaque personne a sa place !

Il y a maintenant 10 ans qu’à chaque printemps, l’école primaire Dominique-Savio propose un spectacle de cirque à la population de Stratford et des environs. Ce spectacle est la création du maître de cirque, M. André Deschamps. Pour le dixième anniversaire, M. André a fait preuve d’encore plus de créativité et d’audace. Les dix anciens élèves de l’école Dominique-Savio, qui avaient été invités pour l’occasion à jouer aux preux chevaliers, se sont même demandé devant certaines acrobaties, s’ils auraient été en mesure de les effectuer quelques années plus tôt.

Leurs témoignages retransmis sur écran géant au cours de la soirée nous ont révélé pourquoi ce projet de cirque et des arts de la scène est si important pour l’équipe-école, les parents et la communauté de Stratford et de Disraeli. En effet près de la moitié des 55 élèves inscrits à l’école Dominique-Savio résident à Disraeli. Malgré les efforts supplémentaires que leur occasionne cette décision, ces parents choisissent ce projet de cirque parce qu’il développe chez les jeunes la confiance en soi, la persévérance, le travail d’équipe, la fierté, la motivation. Certains anciens et anciennes élèves, dont plusieurs poursuivent à la Polyvalente de Disraeli leur expérience de cirque et des arts de la scène, ont déclaré avoir vaincu leur peur, leur timidité, grâce au cirque. Ils savent ce que signifie l’effort, la détermination pour atteindre un but.

Ce spectacle ne pourrait être possible, année après année, sans la contribution de la vingtaine de parents membres de l’Organisme de Participation des Parents (OPP) de l’école. De nombreuses heures de bénévolat sont consacrées à la fabrication de costumes, la coordination des coulisses, le maquillage, la coiffure, la confection de gâteries à vendre pour ramasser des fonds sans oublier la construction des décors, le montage des estrades etc. Il fait bon voir tout ce monde s’affairer autour des enfants pour assurer le succès de cette aventure très exigeante.

On ne peut passer sous silence le travail de l’équipe-école qui s’investit sans compter dans ce spectacle. Le spectacle «Il était 10 fois» comportait des volets d’écriture, de lecture, de théâtre, très intéressants et innovateurs. Les enfants devaient modifier la fin des contes d’enfants retenus pour le spectacle pour permettre à un chevalier d’intervenir pour sauver le héros ou l’héroïne. Par la suite, ils devaient lire tour à tour une partie du conte à haute voix devant la caméra. Ces enregistrements servaient de trame de fond à l’histoire présentée sur scène. Très beau défi très bien relevé par les enfants ! Pour leur récompense, les enfants ont eu droit à un numéro musical livré par l’équipe-école avec en tête de file, le nouveau directeur de l’école Dominique-Savio, Marc-André Lapierre, qui n’oubliera pas de sitôt ce spectacle qui aura été son initiation.

Au sortir de ce spectacle, la foule était enthousiaste, comblée, voire émue. Quelle belle évolution depuis 10 ans, jusqu’où ce projet de cirque et des arts de la scène mènera-t-il les élèves, l’équipe-école et l’école Dominique-Savio ? Chapeau à tous les «supporters» de ce projet qui y travaillent si fort ! Merci à tous les partenaires financiers et autres. À l’an prochain !