Par Sylvie Veilleux

Selon la Charte québécoise des Cercles de Fermières du Québec actuelle, le Cercle de Fermières de Stratford a été fondé en 1968. Le 8 mai dernier, les membres ont célébré leur cinquantenaire en présence de la présidente des Cercles de Fermières du Québec, Mme Suzanne Duchesneau, la présidente de la Fédération Estrie, Mme Louise Gagnon Bélair, le maire de Stratford, M. Denis Lalumière, et des représentants des députés MM. Berthold et Bolduc.

Au fil des ans, 14 présidentes se sont succédées, des centaines de femmes se sont rencontrées pour apprendre, donner, partager leurs intérêts et leurs savoirs sur les techniques d’artisanat et échanger sur leurs conditions de vie. En prime, ces rencontres ont permis à plusieurs nouvelles arrivantes à Stratford de s’intégrer à la communauté. Par la suite, certaines sont devenues des leaders dans notre petite municipalité ou au sein de la structure des Cercles des Fermières du Québec et ailleurs.

L’exécutif du Cercle de Fermières Stratford de gauche à droite : Mme Murielle Thériault, présidente ; Mme Yolande St-Pierre ; Mme Jocelyne Gauthier; Mme Diane Giguère et Mme Marjolaine Rosa. Photo par Johanne Poulin

La société québécoise a beaucoup changé en 50 ans et les Cercles de Fermières aussi. Par exemple, en 1968, les fondatrices du Cercle de Stratford portaient toutes le nom de leur mari. La première présidente se nommait Mme Léo Bergeron. Parmi les équipements des cercles, on trouve maintenant, en plus des métiers à tisser, des ordinateurs portables, des équipements électroniques qui servent à l’apprentissage des techniques d’artisanat et à réaliser des «flash mob». Plusieurs cercles ont un blogue, une page Facebook comme à Stratford.

Le Cercle de Fermières Stratford compte 64 membres. La plus jeune membre a 35 ans et la doyenne, 93 ans. Le Cercle est en santé : l’atelier de tricot fonctionne bien. Les 9 métiers à tisser, dont 2 récemment acquis, sont occupés de septembre à juin. Une vingtaine de femmes participent aux réunions mensuelles. Actuellement, une trentaine de fermières terminent le ou les articles qu’elles exposeront le 27 mai prochain à la salle communautaire de l’église. La santé financière du Cercle est bonne.

Les Cercles de Fermières au Québec sont à l’affût de l’actualité afin de bien défendre les enjeux liés à leur mission : améliorer les conditions de vie des femmes et de la famille et transmettre le patrimoine culturel et artisanal. Au besoin, ils transmettent des mémoires aux différents paliers de gouvernement. À Stratford, les Fermières s’impliquent dans l’activité intergénérationnelle annuelle organisée à l’école Dominique-Savio. Elles participent au pique-nique familial chaque année. Dans le cadre de la Politique Famille 2016-2019 de la Municipalité, le Cercle est responsable de la mise en place d’actions pour améliorer les saines habitudes de vie.

Mme Suzanne Duchesneau, présidente du Cercle de Fermières du Québec, Mme Flore Bouchon représentante du député Ghislain Bolduc, Mme Louise Gagnon Bélair, présidente Fédération Estrie, Mme Isabelle Laplante représentante du député Luc Berthold et M. Denis Lalumière, maire de Stratford.

Bien installés dans leur local nouvellement réaménagé par la Municipalité de Stratford, qui les accueille gratuitement dans l’édifice municipal, la présidente Mme Murielle Thériault et les autres membres de l’exécutif Mmes Marjolaine Rosa, Jocelyne Gauthier, Diane Giguère et Yolande St-Pierre cogitent de nouveaux projets pour l’an prochain. Un de leurs défis demeure la relève et l’implication des membres dans les différents comités.

Longue vie au Cercle de Fermières Stratford ! Merci à toutes ces femmes qui contribuent à un monde meilleur par la solidarité féminine.