Par Gaëtane Therrien

Nous sommes privilégiés de pouvoir visionner et goûter les films projetés par le Cinéma du lac à la polyvalente de Disraeli. Entre rires et larmes, suspense et amour, rêverie, tout est permis au cinéma. C’est ce qui en fait la beauté. Une équipe de bénévoles enthousiastes maintient en vie cette magnifique initiative.

Nous sommes très heureux de vous souhaiter la bienvenue en grand nombre pour le début de la treizième saison qui débutera le 13 janvier 2019. Premier film à l’affiche : le dernier de la trilogie de Ricardo Trogi, « 1991 », suite de « 1981 » et de « 1987 », films autobiographiques hilarants et truculents ! Avec lui, on ne s’ennuie pas : on s’amuse, on rit à gorge déployée. C’est de l’autodérision si humaine.

Deuxième film en janvier : « La disparition des lucioles », de Sébastien Pilote. On se souviendra des films du même réalisateur, soit « Le vendeur », avec Gilbert Sicotte, qui tenait sur ses épaules tout le film et « Le démantèlement » avec Gabriel Arcand, si beau film.

Nous vous attendons avec impatience. Pour les nouveaux, ce sera une expérience nourrissante et un goût de « revenez-y » ! Pour les habitués conquis, ce sera une poursuite d’entrée dans d’autres univers, plus désarmants et fascinants les uns que les autres.