Le printemps dernier, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a mis à jour sa liste des zones réglementées à l’égard de l’agrile du frêne. Ce changement, qui fait suite à la détection de nouveaux cas d’infestation par l’agrile du frêne dans le sud du Québec en 2017, devrait ralentir la propagation de l’insecte. Voici les nouvelles municipalités régionales de comté (MRC) qui ont été ajoutées, en Chaudière-Appalaches et en Estrie, à la zone déjà établie :

  • Estrie : les MRC de Coaticook, Le Granit, Haut-St-François, Val-Saint-François, Les Sources, Memphrémagog, Sherbrooke ;
  • Chaudière-Appalaches : les MRC de Beauce-Sartigan, Bellechasse, La Nouvelle-Beauce, Les Appalaches, Les Etchemins, Lévis, Lotbinière, Robert-Cliche ;

En vigueur depuis, il est interdit de déplacer tout produit du frêne, comme les billes, les branches et les copeaux de bois, ainsi que toutes les essences de bois de chauffage provenant des lieux touchés. Si vous devez déplacer à l’extérieur des zones réglementées à l’égard de l’agrile du frêne des articles réglementés comme des billes ou branches de frêne ou du bois de chauffage de n’importe quelle essence, veuillez communiquer avec le bureau de l’ACIA de votre région pour demander une autorisation écrite.

L’agrile du frêne ne pose aucun risque pour la santé humaine, mais il s’agit d’un insecte ravageur très destructeur pour les frênes. Il en a déjà tué des millions en Ontario, au Québec et aux États-Unis, et il présente une menace économique et environnementale importante pour les régions urbaines et boisées de l’Amérique du Nord.

Source : Agence canadienne d’inspection des aliments