Par : Sylvie Veilleux

En février dernier, M. Pierre Étienne Bizier de Lambton lançait une campagne de financement pour aider les quatre enfants de la fille de M. Gérard Declerck, Astride. Celle-ci a été victime d’un féminicide, le 25 décembre dernier. Son conjoint Yvan Almodovar s’est donné la mort par la suite. M. Declerck a écrit dans Le Cantonnier pendant plusieurs années. Il est décédé le 23 décembre 2018.

Cette campagne de financement bat toujours son plein : la situation des orphelins est difficile et précaire. Depuis cet horrible événement, qui a eu lieu à Montréal dans le domicile familial, les quatre enfants âgés de 16 à 22 ans ont dû déménager. Ils ne peuvent toujours pas puiser dans les comptes bancaires gelés de leurs parents. Ils sont soutenus par un petit groupe d’amis et l’unique membre de leur famille au Canada, la veuve de 89 ans de M. Declerck, Janine, laquelle touche une pension de vieillesse de la France. Pour en ajouter, cette dernière a été victime, il y a quelque temps, d’une fraude bancaire.

Près de trois mille dollars ont été amassés au moment d’écrire cet article. Mme Sylvie Bureau, amie de longue date de M. Declerck et proche aidante pour lui et sa conjointe, poursuit la collecte en concertation avec M. Bizier. Elle a sollicité principalement les entreprises de Lambton et des environs où a travaillé M. Almodovar. En outre, des personnes qui appréciaient M. Declerck en tant qu’ami et personne très engagée dans sa communauté ont fait des dons. Il est encore temps de manifester de l’empathie et de la générosité à l’endroit de ces jeunes orphelins et de leur grand-mère. Ils en ont grandement besoin.

Les dons reçus seront transformés par Mme Bureau en cartes-cadeaux pour l’achat d’épicerie et de biens de première nécessité. Celle-ci est en contact direct avec la famille.

Pour information et don : Sylvie Bureau, au 418 333-5687.

Des chèques à l’attention de celle-ci peuvent aussi être déposés à la Boulangerie de Lambton, 248, rue Principale. Tél. : 418 486-2839.