Aréna 76, Disraeli

Dans le cadre du « Programme de soutien pour le remplacement ou la modification des systèmes de réfrigération », M. François Jacques, député de Mégantic, a annoncé l’attribution d’une aide financière allant jusqu’à 800 000 $ à la Ville de Disraeli. Cette aide permettrait de remplacer le vieux système fonctionnant au Fréon 22, lequel sera bientôt interdit, et qui fut installé lors de la construction de l’aréna il y a plus de 40 ans.

M. François Jacques. Photo par Yves Lirette

Le nouveau système aura comme avantage, bien sûr, de se conformer aux normes, mais aussi d’éliminer les bruits et vibrations, d’améliorer grandement la qualité de la glace et d’en assurer une plus grande durabilité. « La modernisation de l’Aréna 76 permettra à la population de la région de Disraeli de continuer à pratiquer des activités physiques qui rejoignent ses intérêts », déclare M. Jacques.

Le projet global des rénovations nécessaires à l’Aréna 76 pourrait atteindre les 2 M$ et toucher, en plus de la réfrigération, l’éclairage, la dalle de béton, la ventilation et l’accès universel. Avec le montant de 800 000 $ présentement accordé, il manquerait 1,2 M$ au budget du projet tel que formulé présentement. Dans les semaines à venir, la Ville de Disraeli finalisera les options du projet et proposera à la population les scénarios de financement. Au printemps prochain, elle consultera la population et c’est elle qui prendra la décision finale, nous confie le maire de Disraeli, M. Jacques Lessard.

MM. Jonathan Brochu, et Jacques Lessard, heureux de l’aide financière gouvernementale, présentée par M. François Jacques, au centre, pour l’Aréna 76 de Disraeli. Photo par Yves Lirette

Il faut rappeler que l’Aréna 76 est un équipement essentiel pour la région. D’abord, il permet à la polyvalente de Disraeli d’offrir un programme de hockey, lequel combat le décrochage scolaire. De plus, comme nous le rappelait M. Jonathan Brochu, directeur de la polyvalente, l’établissement accueille 375 élèves dont 80 sont inscrits au hockey : c’est dire que, sans l’aréna et le programme de hockey, la survie même de la polyvalente serait en jeu, car les jeunes passionnés de hockey s’inscriraient sans doute ailleurs, là où le programme serait offert. Une diminution importante du nombre d’élèves de la polyvalente serait dramatique.

L’Aréna 76 est, de toute évidence, un atout régional majeur, aussi bien pour la formation des élèves que pour le divertissement des citoyens et le développement démographique et économique du secteur sud de la MRC des Appalaches.