Par Sylvie Veilleux

Chanson de clôture interprété par tous les élèves et l’équipe école. Photo par Sylvie Veilleux

Comment un jeune garçon un peu maladroit, Dominik Savio, vit sa première journée dans une nouvelle école où l’on apprend à jongler, à faire du monocycle, du rola-bola, de la trichelle, des sangles, du trapèze ballant? Ce n’est pas de tout repos. Les différents moments de la journée l’amènent à faire preuve d’ouverture, d’engagement, de rigueur, de respect, de fierté, et de responsabilisation. Une journée stimulante et inoubliable. Bravo Dominik !

le directeur artistique du cirque, M. André Deschamps et Emma Gilbert Photo par Sylvie Veilleux

Voilà le fil conducteur sur lequel s’appuyait le 11e spectacle des Arts du cirque et de la scène présenté à Stratford les 4 et 5 mai dernier. Encore une fois, les nombreux spectateurs ont été éblouis par les prouesses des jeunes artistes, les effets visuels, les choix musicaux évoquant la diversité culturelle. Les nouveautés : les jeux de mains fluo dans le noir ont surpris, le numéro de danse en ligne country et hip hop, et un apport de Mme Line Laflamme, responsable de l’école communautaire de musique et de son fils Charles-Auguste Lehoux ont réchauffé l’ambiance. Le spectacle en duo offert au trapèze ballant par Léa et Félix, une première spectaculaire, Enfin, la chanson «On écrit sur les murs» exécutée par tous les élèves et l’équipe-école accompagnés par des élèves à la flûte à bec et au piano sous la direction du professeur de musique Éric Martineau, clôturait le spectacle sur une note positive, empreinte d’espoir.

Trapèze ballant avec Félix et Léa

Un beau succès pour le directeur artistique du programme des Arts du cirque et de la scène de l’école Dominique-Savio de Stratford, M. André Deschamps. Encore une fois, il a relevé le défi de mettre en scène 70 artistes âgés de 4 à 13 ans. Plus que jamais, sa patience, son amour des enfants, son esprit créatif et son art transperçaient. De plus, il était partout! Heureusement, il pouvait compter sur l’équipe-école, le Conseil d’établissement, les nombreux parents bénévoles dont les activités vont de la coiffure des artistes, à l’accueil, au montage des décors, à la fabrication et la vente de sucreries, de pop-corn, au travail en coulisse sans qui la réalisation de ce spectacle année après année serait impossible. Sans oublier les précieux commanditaires. La fierté et le plaisir de tout ce beau monde rejaillit sur toute la communauté. Bravo !