Le samedi 18 janvier avait lieu au Pavillon de l’éducation physique et des sports (PEPS) de l’Université Laval la deuxième rencontre du circuit scolaire d’athlétisme. Quatre athlètes des Gaulois prenaient part à l’évènement et le bilan de la journée a été plus que positif. En effet, les porte-couleurs de la Polyvalente de Disraeli y sont allés de quatre records personnels, tous les quatre s’étant rendus en finale et deux d’entre eux ayant été médaillés.

Aurélie Binette a remporté la médaille d’argent au lancer du poids.

Aurélie Binette, au lancer du poids chez les benjamines, a remporté la médaille d’argent à l’engin de 2 kg avec un record personnel de 7,91 m. Elle, qui avait terminé au septième rang lors de la compétition de décembre, enregistre donc une excellente progression.

Jérémy Thivierge a obtenu la médaille de bronze à la course de 1200 mètres.

Jérémy Thivierge est sans aucun doute celui qui a réussi la plus formidable performance. En effet, 17e lors de la rencontre initiale, il a connu une fulgurante progression en décrochant, cette fois-ci, la médaille de bronze à l’épreuve de 1200 m chez les cadets avec un chrono de 3 min 56,19 s. Déjà, en décembre, il avait démontré un potentiel certain pour les épreuves de demi-fond ; il répond donc largement aux attentes après un seul mois d’entraînement de plus. Compte tenu de la vitesse à laquelle il progresse, il est fort probable qu’il tirera son épingle du jeu lors des rencontres au niveau provincial.

Les deux autres Gaulois qui prenaient part à cette compétition étaient les juvéniles Mathis Dubois et Anthony Binette. Les deux se sont également qualifiés pour la finale et ont terminé respectivement quatrième et cinquième avec des performances de 10,17 m et de 9,96 m. Dans le cas d’Anthony, il s’agissait d’une progression de près d’un mètre, ce qui n’est pas peu dire.

C’est donc un bilan très positif qu’affichent les athlètes des Gaulois à la suite de cette deuxième compétition, et ce, après seulement trois mois de préparation. Leur prochaine rencontre aura lieu le 23 février, toujours à l’Université Laval, et ce sera intéressant de voir s’ils continuent à progresser.