Dans une lettre adressée à l’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, la MRC des Appalaches et la Société de développement économique de la région de Thetford ont réitéré clairement, à la ministre, leur intention de s’inscrire activement dans le processus de consultation concernant l’avis d’intention du gouvernement libéral d’élaborer un règlement concernant l’amiante.

On se rappellera qu’en décembre dernier, dans la Gazette du Canada, la ministre a publié un avis d’intention d’élaborer un règlement dans le but d’interdire toutes nouvelles activités concernant l’amiante et les produits contenant de l’amiante, incluant la fabrication, l’utilisation, la vente, l’offre de vente, l’importation et l’exportation. […]

Dans la région de Thetford, on estime que les résidus d’usinage couvrent une superficie d’environ 5 km2, totalisant plus de 400 millions de tonnes. Pour mettre en évidence le potentiel économique des résidus miniers de la région de Thetford, voici un état des différents éléments pouvant être extraits de ces résidus et des produits pouvant être développés.

Il y a cinq (5) composés de magnésium commerciaux qui peuvent être obtenus à partir des résidus miniers: la magnésie, l’hydroxyde de magnésium, le sulfate de magnésium, le chlorure de magnésium et le carbonate de magnésium.
Les silices de spécialité : la silice précipitée, le gel de silice (ou silice amorphe), la silice colloïdale et la fumée de silice.
Enfin: la magnétite nickélifère, le nickel, le chrome et le cobalt.

Depuis plusieurs dizaines d’années, la valorisation des résidus miniers suscite de l’intérêt compte tenu du volume important de résidus accumulés dans notre région.

Source : Martin Fecteau