Par Gaëtane Therrien

Le Cinéma du lac tient le cap avec une programmation des plus captivantes et maintient une qualité de film constante. Il possède cette capacité de renouvellement surprenante.

La dernière saison a été bien reçue et a suscité beaucoup d’intérêt. Les films les plus appréciés ont été, dans l’ordre : « La Bolduc », « Pupille », « Roma », « L’école buissonnière » et « La promesse de l’aube ».

Certains de ces films étaient présentés avant d’avoir été primés comme le prix « Iris » pour la meilleure interprétation féminine remis le 2 juin dernier à Debbie Lynch-White pour son rôle de Mary Travers dans « La Bolduc ». Plusieurs d’entre eux ont aussi reçu des nominations et ont même gagné des palmes d’or. Ils abordent soit des sujets chauds de l’heure, des dramatiques humaines profondes et de grande envergure, des contes délicieux, des comédies, etc.

Ce qui fait la beauté et la qualité d’un film, ce sont les images, le jeu des personnages, son message et surtout sa réalisation. Quand tout cela converge, la magie opère et on est subjugué.

La prochaine saison saura sûrement nous séduire à nouveau.