Le 4 juin dernier, la Société historique de Disraeli tenait son assemblée générale annuelle à laquelle assistaient une vingtaine de personnes. Lors de son bilan de fin d’année, le président, M. Mario Lavoie a tenu à préciser que l’année 2012-13 avait été une année de grandes réalisations et de renouveau. Voici un résumé des activités accomplies par la SHD au cours de 2012-2013.

La Société historique de Disraeli a connu une transformation importante avec l’ajout d’un nouveau volet à ses activités régulières en organisant des expositions d’objets antiques et cela, grâce à la précieuse participation de MM. Jacques Rousseau et Guy Toupin. Ces deux antiquaires de réputation ont élargi notre champ d’activité en faisant revivre, lors des journées de la culture 2012, des facettes intéressantes du métier de bûcheron et de draveur du début du XXe siècle. Ce fut un grand succès. Plusieurs centaines de personnes sont venus voir et faire la connaissance des outils et autres objets utilitaires ayant servi au quotidien de ces hommes. A la fin décembre, une autre exposition ayant pour thème les Noëls anciens a créé beaucoup de nostalgie dans l’imagination des nombreux visiteurs venus admirer les cartes de Noël, les étrennes et autres décorations des années 1890 à 1950. Cette activité a duré quelques fins de semaine. Nous tenons à remercier nos deux précieux collectionneurs pour leur implication. Ils ont donné une nouvelle visibilité à la S.H.D.De nouveaux projets sont en préparation.

À l’occasion du concert de l’harmonie de Disraeli, le printemps dernier, nous avons présenté, pendant quelques semaines, dans la vitrine du local de la ville, sur la rue Laurier, une exposition sur des costumes, des instruments de musique et plusieurs photos mettant en évidence cet ensemble musical plus que centenaire qui a toujours fait la fierté du milieu. Cette exposition fut très appréciée de la population.

Nous avons également profité du centième anniversaire de naissance (1912) et dixième anniversaire du décès (2002) de Mme Renaude Lapointe, journaliste et sénatrice et originaire de Disraeli pour mieux faire connaître auprès des gens d’ici. Une exposition de photos et de textes sur la vie et la carrière de cette grande dame de chez-nous fut mise en montre pendant un mois.

A la suite de la découverte fortuite de matériel et de photos ayant pour thème le Carnaval de la pâtisserie de Disraeli, nous avons voulu rappeler aux gens les grands moments de cette importante activité en exposant, dans la vitrine de l’ancienne épicerie I.G.A., photos, costumes et trophées liés à cet événement qui a fait connaître Disraeli à travers tout le Québec.

Au cours de l’hiver dernier, nous avons été invités, par les responsables du Café rencontre, du Centre de jour et de l’AFÉAS à faire revivre, auprès des participants à ces rendez-vous, un pan de notre histoire collective. Ces rencontres sont toujours très enrichissantes pour nous puisqu’elles nous mettent en contact avec des témoins d’une autre époque et nous font connaître quantité de détails que seuls ces gens, les ayant vécus, peuvent nous donner.

Notre participation aux ‘journées de la Culture 2012’ nous a permis d’organiser un rallye pédestre à partir des tableaux thématiques que l’on retrouve à différents endroits du village. Malheureusement, la pluie abondante et soutenue de cette fin de semaine est venue gâcher l’activité. Seuls quelques inconditionnels ont relevé le défi, avec un succès limité. Les responsables locaux des Journées de la Culture souhaitent que l’on reprenne l’activité en 2013.

M. Fernand Tougas, notre expert en généalogie, est toujours à compléter le répertoire des familles souches de la région. Jusqu’à maintenant, il a remonté la filiation paternelle de 20 familles et répertorié plus de108 000 noms. Les résultats de cette grande recherche se retrouvent sur son site: www.comtedewolfe.com C’est une imposante source de renseignements que tous les amateurs de généalogie de la région auraient avantage à consulter.

La Société historique de Disraeli a obtenu une subvention de 1 800 $ auprès du Fonds culturel rural de la MRC des Appalaches. Cette somme servira à la production et l’installation de deux panneaux thématiques portant sur l’histoire de la rue Laurier et de la gare de Disraeli. Ces panneaux seront installés au cours de l’été et pourront fournir d’intéressantes informations sur le rôle joué par ces deux sites dans l’évolution de Disraeli.

Finalement, il serait pertinent de souligner le décès de trois de nos membres fondateurs et fidèles supporteurs : M. Paul-Émile Gagnon, M. Marcel Gagné et M. Nelson Walker. Ces personnes siégeaient sur le C.A. de la S.H.D. dès les débuts et ont toujours manifesté de l’intérêt envers notre histoire locale. Espérons que la relève sera au rendez-vous.

Attention
La SHD invite toutes les personnes qui auraient en leur possession des photos, documents ou autres objets se rapportant aux « Barbiers d’autre fois » de bien vouloir nous les prêter afin d’enrichir l’exposition que nous allons présenter lors des « Journées de la culture. » à la fin du mois de septembre. Ces objets vous seront retournés à la fin de l’exposition.