C’est avec fierté que nous vous présentons le bilan de mi-parcours après 18 mois de mise en œuvre du service de L’ARTERRE dans la région. En date du 1er mai 2020, nous comptons un total de 341 inscriptions dans la banque de L’ARTERRE pour le territoire de la Chaudière-Appalaches, dont 222 candidats actifs et prêts à un jumelage (112 propriétaires et 110 aspirants agriculteurs).

Sur le plan des retombées directes, la région compte maintenant sept jumelages complétés, dont quatre en production et transformation végétale ainsi que deux démarrages en production animale.

Impacts de ces jumelages en agriculture pour notre région :

  • Maintien en activité de trois entreprises agricoles grâce à un transfert ;
  • Redémarrage d’activités agricoles par l’achat d’actifs (bâtiments et terres) ;
  • Établissement de trois nouvelles familles et maintien de deux familles dans la région ;
  • 142 hectares de terres mises en valeur (cultivées et boisées) ;
  • Nouvelles productions en démarrage (petits fruits et élevage animal) ;
  • Cinq référencements pour la réalisation de plans de transfert et de plans de démarrage à des conseillers en gestion agricole.

Parmi les résultats encourageants de ce bilan, nous pouvons aussi souligner qu’il y a dix autres jumelages en cours et que la banque de candidats ne cesse d’augmenter. La présence des quatre agents de maillage sur le territoire permet d’effectuer un accompagnement personnalisé et adapté aux adhérents de la banque.

Pour obtenir des informations sur les activités de L’ARTERRE et de ses partenaires, une nouvelle page Internet dédiée à notre région a été mise en ligne à l’adresse suivante : www.arterrechaudiereappalaches.com.

Le service en bref
L’ARTERRE privilégie l’établissement de la relève ainsi que la reprise d’actifs agricoles afin d’assurer la pérennité de l’agriculture et du patrimoine agricole. Le service est offert actuellement sans frais aux adhérents sur le territoire de la Chaudière-Appalaches grâce à une concertation des 9 MRC de la région et de la Ville de Lévis, et aussi, grâce au financement du Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR) du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation. Les propriétaires de terres et de bâtiments, les agriculteurs de la région de la Chaudière-Appalaches et les aspirants agriculteurs souhaitant s’y installer sont invités à communiquer avec le service régional de L’ARTERRE via info.ca @arterre.ca ou encore à consulter la page internet www.arterrechaudiereappalaches.com afin de communiquer directement avec l’agent de maillage de sa MRC.

 

Source : Geneviève Potvin