Le bilan de 2019 est le deuxième meilleur de l’histoire du Québec. La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) nous résume ainsi l’année 2019 en comparaison de l’année 2018 :

  • 333 personnes sont décédées, soit 22 de moins qu’en 2018 ;
  • 1 334 personnes ont été blessées gravement, soit 101 de moins ;
  • 33 403 personnes ont été blessées légèrement, soit 335 de moins ;
  • le nombre de décès chez les 15 à 24 ans a diminué de 6,4 % ;
  • le nombre de décès chez les piétons a augmenté de 1,4 %.

Des résultats remarquables, compte tenu du fait que toutes ces baisses sont survenues malgré une hausse de 1,4 % de véhicules en circulation. Donc, des baisses, partout, sauf en ce qui concerne les piétons, vulnérables et sans protection sur le réseau routier, faut-il le rappeler. En 2015, on dénombrait 44 décès de piétons ; ce nombre est en constante augmentation et a atteint 71 en 2019. Les conducteurs sont-ils trop distraits par leur cellulaire ou par l’abondance des technologies dans nos voitures modernes ? Un examen de conscience s’impose pour tous les conducteurs, car ce bilan demeure inacceptable.

Ici, sur nos routes de Chaudière-Appalaches, la SAAQ a dénombré 23 décès en 2019, le plus petit nombre depuis plus de cinq ans. Par contre, en Estrie, si la région n’avait connu que 6 décès en 2018, elle a dû assumer 12 pertes de vie en 2019.

Yves Lirette
Latest posts by Yves Lirette (see all)