lune gibbeuse
Le 12 octobre dernier, au dessus du rang 5 de Disraeli, dans un ciel de velours, se lève une magnifique lune gibbeuse décroissante, toute d’orangé revêtue.

La dernière parution du Cantonnier nous entretenait d’une soirée au mont Caribou et attirait notre attention sur une « lune gibbeuse ascendante ». Plusieurs se sont demandés de quoi il s’agissait. Le mot gibbeux désigne quelque chose qui a la forme d’une bosse. Par analogie une lune gibbeuse en sera une dont la partie éclairée comportera un renflement, une bosse. Ainsi, en astronomie, ce terme désigne tout simplement une phase de la lune lorsque cette dernière est éclairée et nous montre plus qu’une demi lune et moins qu’une pleine lune. Elle sera ascendante lorsqu’elle « gonfle » de jour en jour vers la pleine lune.

La lune nous offre donc de nombreuses phases. D’abord la nouvelle lune, lorsqu’elle est invisible, puis le premier croissant qui progresse jusqu’au premier quartier correspondant à une demi lune. Ensuite nous verrons une lune gibbeuse ascendante , une lune qui est bombée et croît ainsi jusqu’à la pleine lune. Par la suite nous aurons une lune gibbeuse décroissante, perdant sa bosse jusqu’à la demi lune qui décroîtra jusqu’à n’être plus qu’un mince croissant pour enfin disparaître.