Depuis les mesures draconiennes imposées par la Santé publique en mars dernier, les quilles étaient restées bien droites, abandonnées au fond des allées du salon de Disraeli. C’était sans compter sur l’audace de deux investisseurs de Saint-Robert, madame Kathleen Viger et monsieur Carl Vachon. Ces amoureux du jeu de quilles et des gens ont vu là l’occasion de relancer un commerce qui, autrement, se dirigeait vers la fermeture. Hé oui ! Une autre victime potentielle de la COVID-19. Ils signaient une offre d’achat en juin, puis prenaient possession des lieux le 9 septembre dernier.

Madame Kathleen Viger et monsieur Carl Vachon. Photo par Yves Lirette

Dès le 14 septembre, après avoir effectué les désinfections, nettoyages et ajustements nécessaires pour respecter les consignes, le lieu s’animait et les amateurs visaient les quilles à nouveau : un divertissement dont ils avaient bien besoin !

Les nouveaux propriétaires sont fiers d’avoir sauvé ce rare lieu de jeu de quilles, unique à des kilomètres à la ronde. Ils ont des projets : moderniser la façade de l’édifice, rénover le logement du haut…, mais il faut y aller prudemment, une étape à la fois, en ces temps d’économie chambranlante.

Saluons la vision positive de ces entrepreneurs déterminés, qui contribuent à redynamiser la vie régionale.