La pandémie actuelle bouleverse la traditionnelle campagne de financement du Centre d’entraide de la région de Disraeli (CERD), désigné par l’escouade « Nous tous à la rescousse ! » comme porte d’entrée pour les citoyens qui veulent faire une demande en aide alimentaire dans le secteur sud de la MRC des Appalaches. Le CERD vient en aide aux gens de Ville de Disraeli, Paroisse de Disraeli, Sainte-Praxède, Saint-Jacques-le-Majeur, Saint-Fortunat, Saint-Julien, Saint-Joseph-de-Corelaine et Beaulac-Garthby.

Soyons solidaires et originaux en achetant un pain virtuel. Il s’agit simplement de faire un don en ligne au www.cerd.ca ou de faire un chèque à l’ordre du CERD et de le poster au 888-1, rue Saint-Antoine, Disraeli (Québec) G0N 1E0. La campagne se poursuit jusqu’au 31 mai 2020.

Pour les dons de plus de 20 $, un reçu à des fins fiscales sera remis.
Pour plus d’information, contacter Isabelle Roberge au 418 449-5155.

Escouade « Nous tous à la rescousse ! »
Les individus et les familles vivant en situation d’insécurité alimentaire peuvent s’adresser au CERD. Une évaluation de leur admissibilité est réalisée lors de l’inscription. Les critères d’admissibilité sont la situation de faible revenu ou la perte de son emploi. Pour les personnes déjà inscrites, le fonctionnement habituel est maintenu et ne requiert pas de nouvelles inscriptions.

Les boîtes d’aliments sont livrées dans des points de chute désignés afin que les familles puissent se rendre sur place pour recevoir leurs denrées, et ce, dans le respect des mesures de protection dictées par le gouvernement. Il est tout de même nécessaire que les gens appellent et s’inscrivent. Les municipalités ne prennent pas d’appels à ce sujet.

Efforts concertés
Cette nouvelle façon de fonctionner est le résultat de plusieurs efforts de concertation de l’escouade en aide alimentaire, appelée « Nous tous à la rescousse ! », mise en place au début de la pandémie par le comité de crise sociocommunautaire. Près d’une dizaine d’organismes ont mis en commun leurs ressources humaines et matérielles. En arrière-scène, nous pouvons compter sur la collaboration de la Banque alimentaire La Vigne, du Centre Domrémy des Appalaches, du Centre femmes La Rose des vents, de la Corporation de développement communautaire des Appalaches, de la Maison des jeunes de Thetford Mines, de l’Office d’habitation des Appalaches, du Samaritain de Disraeli, des comités d’aide-bénévole, des Municipalités, des Saint-Vincent-de-Paul et du service de promotion-prévention de la santé publique du CISSS-CA — secteur Appalaches.

Source : CERD et SDE