logo_SCCLe Québec est encore la seule province au pays qui n’a pas instauré un programme organisé de dépistage pour le cancer colorectal. Il y a un an, la Société canadienne du cancer (SCC) a profité du mois de mars, mois de la sensibilisation au cancer colorectal, pour demander au ministre de la Santé de déposer rapidement un échéancier pour la mise en oeuvre du Programme québécois de dépistage du cancer colorectal (PQDCCR). Un an plus tard, la réponse se fait toujours attendre.

Le cancer colorectal tue plus que les cancers du sein et de la prostate réunis. C’est en fait le tueur numéro un par cancer chez les non-fumeurs. Un échéancier de la mise en oeuvre du PQDCCR permettrait de savoir quand tous les Québécois de 50 à 74 ans à risque moyen pourront passer un test FIT tous les deux ans dans le but de diminuer le nombre de décès causés par ce cancer. Le test de dépistage FIT qui est recommandé par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), se fait sans douleur. Il ne requiert aucune préparation, est très efficace et permet de recueillir soi-même, à la maison, une minuscule quantité de ses selles qui seront analysées en laboratoire. Si le résultat s’avère positif (présence de sang), une coloscopie sera pratiquée pour confirmer ou non la présence d’un cancer colorectal. Des masses précancéreuses (polypes) peuvent du même coup être enlevées pour éviter qu’elles deviennent un cancer à long terme.[…]

 La SCC est convaincue qu’un programme organisé permettrait de sensibiliser la population à l’importance de passer un test de dépistage pour le cancer colorectal. […] Nous demandons au ministre Barrette de déposer un échéancier précis pour contribuer à l’atteinte de l’objectif final : assurer l’accès au dépistage, éviter des traitements éprouvants et sauver plus des vies. »

Entre temps, la SCC invite fortement les Québécois âgés de 50 à 74 ans à discuter de dépistage du cancer colorectal avec un médecin. L’important, c’est de pouvoir intervenir tôt ou avant que le cancer ne se développe, car dépisté tôt, le cancer colorectal a une survie à cinq ans de plus de 90 %, précise la SCC. Les personnes qui ont des questions sur le dépistage ou le cancer colorectal peuvent aussi communiquer par téléphone avec les spécialistes en l’information sur le cancer de la SCC, au 1 888 939-3333 ou consulter cancer.ca.

Source: Société canadienne du cancer