Chronique Historique

Chronique historique: Mission Saint-Olivier-de-Garthby (3e partie)

Aux 17 missionnaires qui ont desservi la paroisse Saint-Olivier de Garthby entre 1848 et 1882 ont succédé 12 curés. Dans cette troisième partie de la chronique sur l’histoire de la paroisse Saint-Charles-Borromée, on retrouve les prêtres qui ont exercé entre 1882 et 1892. Le curé Clément Dubé 1882-1886 (on parle des anciens bâtiments) fait finir l’intérieur du presbytère par M. T. Jacques. Un bazar organisé amasse la somme nécessaire pour payer ce…
Lire la suite...
Chronique Historique

Chronique historique: Les écoles de chez nous… Il y a cent ans

Depuis longtemps, l’arrivée du mois de septembre est synonyme de retour en classe pour les étudiants d’ici et d’ailleurs. Chez nous, cette tradition remonte à 1883, année de fondation de la commission scolaire de Disraeli et de l’ouverture d’une classe sur l’actuelle rue Laurier. La première institutrice fut Mlle Fecteau. Il faudra attendre en 1895 pour voir la construction de la première véritable école : l’école Sainte-Luce (1), construite à l’angle des…
Lire la suite...
Chronique Historique

Chronique historique: Paroisse St-Olivier-de-Garthby (deuxième partie) 1868 à 1881

En 1868, la mission fut confiée au curé d’Ham-Nord. Le 18 septembre 1868 arrive un 7e missionnaire à la mission, l’abbé Georges-Adolphe Barolet. Cependant, dès le 21 novembre, il sera remplacé par l’abbé Charles-Édouard Lemire (1868-1880). C’est à cette période qu’une requête est envoyée à Mgr Cook (1er évêque de Trois-Rivières) pour déménager la chapelle afin de poursuivre le mouvement d’expansion du village. C’est le 2e évêque de Trois-Rivières, Mgr Louis-François…
Lire la suite...
Chronique Historique

Chronique historique: Le parcours de vie d’une bâtisse

Le déménagement du magasin « Disraeli Chasse et pêche » dans les locaux de l’ancienne Coopérative agricole a certainement amené beaucoup d’observateurs à se questionner sur le passé et l’avenir de l’immeuble abandonné par le départ de ce commerce. L’édifice, situé au 555 avenue Champlain a eu une vocation économique pendant toute sa vie. Il fut construit en 1926 par Thomas Lapointe, gérant de la Cie Brompton pour le haut St-François et…
Lire la suite...
Chronique Historique

Société d’histoire de Beaulac-Garthby: Mission St-Olivier-de-Garthby (Première partie)

Plusieurs missionnaires ont eu charge des âmes de la mission St-Olivier — de - Garthby de 1848 jusqu’à l’arrivée du premier curé Clément Dubé en 1882. Tous ont joué un rôle plus ou moins important dans la vie spirituelle et dans le développement croissant du village (1849= 20 familles, 1851= 264 âmes, 1861= 247 âmes, 1867= 350 âmes, 1873= 226 âmes et 1882= 600 âmes). Les 2 premiers célébrants furent…
Lire la suite...
Chronique Historique

Chronique historique: Une ambassadrice de Disraeli dans le monde musical

La célébration des fêtes du 150e anniversaire de Disraeli a permis à beaucoup de gens de mieux connaître les événements importants qui ont marqué l’évolution de notre municipalité. Un aspect un peu négligé de ce retour sur notre passé a peut-être été de mettre en évidence ces hommes et femmes qui, de par leurs actions, ont réussi à faire rayonner Disraeli à l’extérieur de nos frontières municipales. C’est le cas…
Lire la suite...
Chronique Historique

Chronique historique: Le quai de Beaulac-Garthby

Le quai de Beaulac-Garthby fait partie du paysage municipal depuis la fin des années 1800. Voici sa ligne de vie Construit tout d’abord pour répondre aux besoins de l’industrie forestière ce dernier a servi entre autres à accueillir les « tug boats » tels que le Wilson, le McCrea, le Tobin et Le Marine. Dès 1910, pour améliorer l’efficacité de ce dernier, une demande au député fédéral M. W. Tobin est faite afin…
Lire la suite...
Chronique Historique

Chronique historique: Un tramway nommé Disraeli

Ceux et celles qui ont lu le livre du 150e anniversaire de Disraeli « Disraeli; d’histoire et de mémoire » ont eu la surprise d’apprendre, aux pages 470-472 qu’en 1910, le maire de Disraeli, M, Louis Gilbert, a eu à relever le même défi que l’actuel maire de Québec, M. Régis Labeaume : doter sa municipalité d’un réseau de tramway électrique. À la lecture des procès-verbaux de la municipalité en vue de la…
Lire la suite...
Chronique Historique

Chronique historique: Une petite révision du canton de Grathby

Proclamé en 1855, le canton de Grathby,  situé au sud-ouest de Thetford Mines, est de forme irrégulière et très vallonné, et son nom évoque certains reliefs de l’Angleterre. Il est limité au nord-est par la rivière St-François qui s’élargit et forme le lac Aylmer qui draine au sud les rivières Coulombe et Moose et capte la rivière Coleraine. Outre l’agglomération principale de Disraeli, sa population comprend celle de Saints-Martyrs près…
Lire la suite...
Chronique Historique

Chronique historique: La famille Audet

Étienne Audet, l’ancêtre de la famille Audet de Disraeli est né à St-Anselme en 1863. Ses parents, Damase Audet et Célina Audet déménagèrent à Lambton alors qu’Étienne n’avait que 14 ans. La venue imminente du train à Disraeli l’incita sans doute à venir s’établir chez nous, sur la rue Champoux, afin d’y exercer le métier de charretier.  En 1891, Étienne épousa Rébecca Fontaine, fille de Cyrille Fontaine et d’Obéline Laurendeau…
Lire la suite...
Chronique Historique

Chronique historique: Chorale de la paroisse St-Charles Borromée

Le 24 décembre 2015, toute une surprise attend les fidèles venus assister à la messe de minuit et souligner le 100e anniversaire de naissance de Mme Noëlla Binette St-Laurent. La chorale et l’orgue de l’église sortent, exceptionnellement, de deux années de mutisme pour souligner ce moment festif et unique. C’est en 1867 que la musique vocale débute à l’église lorsque l’abbé Gédéon Béliveau, qui dessert la mission de Garthby, enseigne…
Lire la suite...
Chronique Historique

Chronique historique: Famille d’Honoré Gosselin

Dans la série des grandes familles qui ont marqué les débuts de Disraeli, il convient d’inclure la famille d’Honoré Gosselin et d’Adéline Guay qui, dès 1877, quitta Ste-Agathe de Lotbinière pour venir s’installer sur une terre au Breeches et y laisser leur empreinte. La famille d’Honoré Gosselin était composée de 8 enfants Eugénie (Joseph Thibodeau) 12 enfants dont Napoléon Thibodeau, marchand sur la rue Laurier. Azilda (Édouard Goulet).  Elle était…
Lire la suite...