L

L’Humeur des paysages

J’ai reçu récemment une lettre d’un lecteur de Disraeli, autrefois résident de Saint-Jacques-le-Majeur. Il arrive à la plupart d’entre nous d’être frappés de doute, de moments de blues, où toute chose que l’on fait apparaît dérisoire, voire inutile. Les paroles de cet homme, d’une grande générosité et d’une belle bonté,…
Lire la suite...