L

L’Humeur des paysages

C’était jour d’élections il y a peu. Il va sans dire que je ne commenterai pas les résultats. Il appartient à chacun de s’en réjouir ou de s’en désoler, selon le cas. Toutefois deux choses ont retenu mon attention cette fois-ci. Deux choses totalement différentes. D’abord les travailleuses du jour, à la salle communautaire de St-Jacques, dont j’étais. Ensuite, la valeur que représente ce pouvoir démocratique donné à chacun dans…
Lire la suite...
L

L’Humeur des paysages

Photo par Charles McKenzie Ils s’avancent par bandes. Ils sont huit. Parfois en groupe de quatre. Parfois tous ensemble. Je parle des dindons sauvages qui ont vidé nos argousiers devant la maison de leurs baies orangées et grappillent maintenant autour des mangeoires à la recherche des graines de tournesol tombées par terre. Ils grattent élégamment la neige pour dénicher les précieux aliments en cette fin d’hiver difficile. Hier sur le…
Lire la suite...
L

L’Humeur des paysages

Les gens de ma génération se souviennent sans doute des séances de cinéma en programme double dans les sous-sols d’église ou les salles paroissiales. C’était LA sortie de la semaine que nous n’aurions manquée pour rien au monde. C’est à cela que je pensais en allant voir Marius et Fanny au Cinéma du Lac l’autre jour, jasant avec l’affable Colette avant la représentation et distribuant quelques morceaux de chocolat noir…
Lire la suite...
L

L’Humeur des paysages

Notre maison est un poème Les sports intérieurs. Cela fait penser, si on est pragmatique, aux pratiques d’entraînement qui resurgissent immanquablement après le jour de l’An parmi les nombreuses résolutions qui finiront, pour la plupart, par s’étioler au fil des mois. Si on est davantage porté du côté de l’esprit, on songera alors à une gymnastique plus intellectuelle qui nous entrainera vers la lecture, le dessin, un peu d’écriture peut-être.…
Lire la suite...
L

L’Humeur des paysages

Scrabble par Dyane Raymond La partie sera chaude Qu’ont en commun Noël et le scrabble. À première vue, rien. Hier, j’écoutais des collègues se rappeler des Noëls de leur enfance et des traditions qu’ils perpétuent avec leur propre famille aujourd’hui. Il y a des traditions bien sûr qui ont le souvenir tenace et qui sont ancrées comme des fossiles dans l’imaginaire collectif et il y a les multiples petits gestes…
Lire la suite...
L

L’Humeur des paysages

Maman Carmen Une maman, quel que soit son âge ou sa condition, reste toujours une maman. Quand elles atteignent un âge vénérable et avancé, qu’elles ont davantage besoin d’attention et de soins, les rôles semblent s’inverser ; et il revient aux enfants de prendre soin des parents. Mais c’est quand elles disparaissent, les mamans, qu’on mesure l’espace infini de notre solitude. Une maman, même vieille et malade, comble cet espace…
Lire la suite...
L

L’Humeur des paysages

René Lussier en solo à la guitare et voix en concert à la chapelle Holy Trinity d’Irlande On n’est pas forcé de posséder un arbre généalogique aux multiples ramures pour avoir l’esprit de famille. Il importe, selon moi, de savoir aimer et reconnaître, de près ou de loin, celles et ceux qui forment notre entourage et nourrissent notre partage. Il importe, entre autres, de savoir dire plus souvent oui que…
Lire la suite...
L

L’Humeur des paysages

Les tournesols, comme leur nom l’indique, se tournent naturellement vers le soleil. Comme eux, nous tentons de retenir, d’attraper, de capturer ce qu’il reste de chaleur et de lumière dans ce temps déjà d’automne. Ce temps d’automne qui est aussi celui de l’abondance et de la générosité. Les jardins débordent. Les cœurs jamais trop. Mon amie Ginette m’a pourvue en concombres, courgettes frais cassées tout l’été et l’automne venu, elle…
Lire la suite...

L’Humeur des paysages

Les temps changent. La jeunesse et la vieillesse font le jeu des vases communicants, l’un transmettant à l’autre son héritage et sa foi, l’un transmettant à l’autre sa fougue et son éternité. Les deux se rencontrant sur le seuil d’un passage obligé, arpentant un couloir ceint d’horizons divers, se croisant parfois sans se reconnaître, s’interpellant avec respect ou désinvolture, avec austérité ou espièglerie ; l’un et l’autre ne tenant pas…
Lire la suite...

L’humeur des paysages

Une conversation qu’on n’aurait pas dû entendre. Des mots de trop. Des actions irréfléchies. Des regards obliques. Le mépris, une variante de l’intimidation, s’exprime sous diverses formes, mais le mal qu’il produit provoque, lui, d’importantes blessures. Quelle suffisance ! Quelle fatuité ! Certaines personnes qui s’occupent de vieux parents, parfois acariâtres, peuvent être confrontées à des situations qui ébranlent le fragile édifice de leur amour-propre, de leur confiance en soi,…
Lire la suite...