C’est du 5 au 7 mars que se sont tenus à Edmonton les Championnats canadiens universitaires d’athlétisme en salle et le Disraelois Joey Lussier s’y est encore une fois distingué.

En effet, celui qui porte les couleurs du Rouge et Or de l’Université Laval y a été sacré vice-champion canadien au lancer du marteau. Joey y est allé d’une performance de 18,48 m à l’engin de 35 lb, soit tout près de son record personnel de 18,71 m réalisé lors du Boston Valentine Invitational. Lors des championnats universitaires tenus à l’Université Laval plus tôt en février, Joey avait réalisé 18,55 m, ce qui constituait la meilleure performance canadienne universitaire de la saison.

Joey Lussier (à gauche) devient le premier athlète de la région à remporter une médaille (d’argent) en épreuves individuelles lors des Championnats canadiens universitaires.

On peut donc dire qu’il est des plus constants dans cette épreuve technique où les fautes sont très fréquentes et les écarts de performances parfois grands. L’an dernier, lors de ce même championnat national, Joey avait pris le 5e rang avec une performance de 17,63 m. Sa performance de 2020 constitue donc toute une amélioration.

[…]

À la conclusion du concours, Joey, étudiant en kinésiologie, se disait quand même très heureux de sa médaille d’argent. Sa seule déception était de ne pas avoir franchi la marque des 19 m, distance qu’il a souvent approchée à l’entraînement. Bien que ses cinq années d’admissibilité soient terminées, il a l’intention de continuer à lancer au niveau civil, tant en salle qu’en plein air. Ses objectifs sont de franchir en extérieur la barrière de 60 m avec l’engin de 16 lb, ayant comme meilleure performance 59,89 m, et d’améliorer son classement québécois intérieur de tous les temps, où il occupe le 6e rang, les 3e, 4e et 5e positions se trouvant sous la barre de 18,95 m.

Joey écrit donc une page de l’histoire sportive de la région en devenant le premier athlète à remporter une médaille en épreuves individuelles en athlétisme en salle lors des Championnats canadiens universitaires. Cet exploit est tout à son honneur et il est certain que nous entendrons à nouveau parler de lui au cours des prochaines saisons.