Chronique historique DisraeliLa photo a été prise le 23 février 1945 par Joe Rosenthal, photographe dans l’armée américaine. Elle est considérée comme l’une des plus importantes photographies de tous les temps et a remporté le fameux  prix  journalistique ‘Pulitzer’. On y voit un groupe de six marines de l’armée américaine en train de hisser le drapeau des U.S.A. sur le mont Suriban, dans l’Ile d’Iwo Jima, située dans l’océan Pacifique.

« Rising the flag on Iwo Jima »
« Rising the flag on Iwo Jima »

Parmi les six soldats se trouve le Caporal René A. Gagnon. « René Arthur Gagnon est né  le 7 mars 1925 à Manchester N.H. Il est le seul enfant d’Henri Gagnon et d’Irène Marcotte, un couple d’immigrants canadiens-français venu de Disraeli au Québec. » (1). Le couple s’est marié le 25 juin 1923 à Manchester. Le père, Henri Gagnon, est né le 29 décembre 1903 à Disraeli. Il est le fils d’Arthur Gagnon et d’Eugénie Boucher de Disraeli, alors qu’Irène Marcotte, son épouse, est née le 18 octobre 1901 à St-François-du-Lac. Elle est la fille de Daniel Marcotte et de Marie-Jeanne Ouellet.

La famille d’Arthur Gagnon  et d’Eugénie Boucher (Henri, Éva, Lionel, Yvette) a émigré aux U.S.A., comme ce fut le cas de plusieurs milliers de familles canadiennes-françaises au début du XXe siècle. Ses frères et sœurs sont cependant restés ici, dans la région. On y retrouve encore, aujourd’hui, de leurs descendants.  Si vous avez comme grands-parents ou parents : Jean ‘Johnny’ Gagnon (Célina Marceau), Adolphe Gagnon (Flore Leblanc), Calixte Gagnon (Joséphine Boucher), Léon Gagnon (Élisabeth Boucher) Marie-Reine Gagnon (Lionel Fortier) Lucienne Gagnon (Roméo Girard) Louis-Adélard Gagnon (Robertine Lapointe), Calixte Jr. Gagnon (Rose Picard), Élisabeth Gagnon (Hormidas Bourque), Édouard Gagnon (Maria Rivard), vous avez un certain lien de parenté avec René A. Gagnon, héros d’Iwo Jima.(2)

Une rumeur veut que la photo originale montre un drapeau américain trop petit. Elle fut donc reprise quelques jours plus tard avec un autre drapeau plus grand. « …L’image de ces hommes unis face à l’adversité devient légendaire en l’espace de quelques jours. Elle captive le peuple américain las d’une guerre interminable et lui donne des motifs d’espérer. Pour mettre à profit cet engouement, les trois porte-drapeaux revenus vivants de la guerre furent livrés à l’admiration des foules. (Ils furent reçus à la Maison-Blanche par le président H. Truman et furent ovationnés sur la 5e Avenue de New-York). Leur nouvelle mission : servir leur pays en vendant des précieux bons de la victoire qui finançaient l’effort de guerre. (Ils en ont vendu pour plus de 200 millions $.) Se sentant exploités par l’armée, les jeunes soldats se montrent réticents à jouer les héros…» (3)

La bataille d’Iwo Jima se déroula entre février et mars 1945 et a fait 6 821 morts du côté américain et 20 703 du côté japonais.

Deux films, sur la bataille d’Iwo Jima , réalisés par Clint Eastwood ont été portés à l’écran en 2006: « A la mémoire de nos pères» dans lequel le rôle du soldat René Gagnon est joué par l’acteur Jessy Brandford et celui de son épouse Pauline Harnois par Mélany Lynskey.  L’autre film ‘Lettres d’Iwo Jima’ aborde le même événement mais, vu du côté japonais.

Le caporal René A Gagnon 1925- 1979.
Le caporal René A. Gagnon 1925- 1979.

Parmi les 6 héros d’Iwo Jima, trois sont morts au combat alors que trois ont survécu dont le caporal René A. Gagnon. A son retour de guerre, il a épousé Pauline-Georgette Harnois. La famille a vécu à Manchester. Ils ont eu un garçon : René Jr. Gagnon.

Stèle funéraire du caporal René A Gagnon
Stèle funéraire du caporal René A. Gagnon

René A. Gagnon est  décédé à Manchester N.H., le 10 octobre 1979.  Il fut d’abord  inhumé au cimetière local. À la mort de son épouse Pauline Harnois, le 16 janvier 2006, sa dépouille ainsi que celle de sa conjointe furent transportées au cimetière militaire national d’Arlington non loin de Washington.

N.B. : C’est à l’initiative de M. Alain Grondin de Lambton que cette chronique historique fut écrite.

Références:

 (1)       René Gagnon https en. wikipedia. org

  • Répertoire des mariages de Ste-Luce et Ste-Praxède, compilé et publié par Lionel Gagnon, 1977.

(2)       Répertoire des mariages de Wolfe et Mégantic http://comtedewolfe.com/ Fernand Tougas

  • allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=60580.html