C’est sous la présidence du curé J. W. Carrier que la Caisse populaire St-Charles de Garthby voit le jour le 17 septembre 1934.  Vingt-trois personnes s’étaient procuré une part de 5$.  M. Clovis Tessier fut nommé gérant et le siège social de la caisse installé chez lui au 25 rue St-François.

Le 5 mai 1935, la crise entourant la 2e guerre mondiale sévissant, la caisse ferme ses portes pour les rouvrir en octobre 1946.  Le nouveau gérant M. Gérard Guillemette (barbier de métier)  héberge les bureaux de la Caisse chez lui, au 24 rue St-François.

À cette époque le montant maximum pour un emprunt était de 200$ avec  intérêt de 3% à 6% et l’intérêt sur les dépôts était de 1½%.

Pendant de longues années la Caisse St-Charles de Garthby a été prospère tel que le démontrent les chiffres.  Les actifs pour 1949 étaient de 12 289$, pour 1951 de 39 792$, pour 1955 de 60 959$, pour 1975 de 750 000$.  En 1977 la Caisse atteint son 1er million, en 1980 son 2e, en 1985 son 3e et en 1990 elle dépasse 5 millions.

En avril 1964, soit le 29, à 10h40 la Caisse est victime d’un vol à la pointe d’un révolver et  deux voleurs repartent avec plus ou moins la somme de 1200$.  Ces derniers, originaires de Montréal, sont arrêtés le 13 mai suivant.

Le 15 octobre 1974, M. Gérard Guillemette gérant de la Caisse depuis 28 ans meurt.  Il sera remplacé le 1er décembre 1975 par M. Gérard Côté (1975-2000) assisté de Lise Tousignant caissière.

En 1976 le conseil d’administration se penche sur la nécessité de construire une caisse.  Celle-ci sera inaugurée au 34 St-François, sous la présidence de M. André Willard, le 17 novembre 1978.

En 1990, les caisses populaires du mouvement Desjardins sont en mode fusion.  La caisse de Garthby (qui devient uniquement un point de service) n’y échappe pas et se joint à la caisse de Disraeli pour devenir La Caisse populaire du lac Aylmer.  En 2014 il y a réduction des heures de service puis après plus de 80 ans, en 2015, c’est la fermeture définitive de la Caisse.