Chronique Historique Beaulac1891 (Journal Le Pionnier du 26 juin) : 200 000 jeunes saumons sont déposés dans le lac Aylmer.

Juin 1892, le village de Garthby est frappé par la fièvre scarlatine.

Septembre 1892, le 11 de ce mois, le curé Gignac fait ses adieux à ses paroissiens et part pour Rome. Il est remplacé par l’abbé Joseph Carrier qui dirigera les destinées de la paroisse pendant 45 ans (1892-1937).

Novembre 1892, le conseil municipal accorde la somme de 15$ à John Carleton comme traversier du lac.

1er mai 1893, une licence de traversier est accordée à William Hurtubise. Les coûts de la traversée sont : 1 personne 10¢, cheval et voiture 25¢, chevaux avec voiture 50¢, une paire de bœufs 40¢, veau, vache, etc. 25¢.

22 mai 1893, M. Thomas Jacques ouvre la première fromagerie.

1895, La compagnie de téléphone Bell Canada érige une ligne interurbaine de 41 kilomètres entre Disraeli et Mableton via Beaulac. Un appareil téléphonique, réservé aux interurbains, est installé chez P. Bouchard gérant local de Bell à Beaulac.

20 août 1896, Ouverture du chemin Victoria.

12 février 1897, Organisation d’un mouvement afin de mettre en force les lois qui régissent la pêche servant à protéger et conserver le poisson dans le lac Aylmer et les autres nappes d’eau du voisinage.

30 mai 1897, Trop de pluie, impossible de semer.

1899, J. H. Dionne devient le nouveau responsable du téléphone public.

Incendie à Garthby
Incendie à Garthby Photo: par Carole Lebrun

1er juillet 1899, Le village de Beaulac est détruit pas les flammes, 42 familles se retrouvent sans abri, les commerces détruits. Sont épargnés une douzaine d’édifice dont la nouvelle église, le presbytère, la chapelle, …

5 juillet 1899, Une excursion part de Sherbrooke via Garthby. On vient constater l’état du village ravagé par le feu. Il en coûte 75¢ par passager. Une partie de cette somme sera remise aux sinistrés.

13 octobre 1899, Le village renaît de ses cendres, 48 nouvelles constructions.