Chronique Historique BeaulacDécembre 1851 (27) :    Première inscription dans le 1er registre de la paroisse « Baptême de Céline Lambert, fille de Joseph Lambert et Élise Blondin ».

1860 : Magloire Pichette est le premier maître chantre de la paroisse (il le restera pendant 25 ans).

Février 1863 (2) : Virginie Bousquet est la première institutrice de Garthby. (Elle devra laisser son poste lors de son mariage c’est-à-dire le 11 août 1863).

Août 1881 (12) Journal Le Pionnier : Mercredi de cette semaine, T.H. Barwis et W. H. Felton et Achille Gagnon d’Arthabaska ont payé l’amende pour avoir tiré des canards sauvages sur le lac Aylmer.

Juillet 1882 (3) : Interdiction de vendre des boissons alcooliques depuis le samedi soir 21 h au lundi matin 4 h. Pour préserver la paix, Napoléon Fournier est nommé constable.

1884 :   Afin de limiter la pesanteur d’un pain, qui doit avoir 6 lb, David Grenier est nommé inspecteur et aura le droit de confisquer ceux qui dérogent à la règle.

Hotel Beaulac 1950Décembre 1884 (23) :    Banquet à l’hôtel Grenier offert pour remercier les travailleurs forestiers (draveurs et autres) à l’hôtel Grenier. Étaient présents M. Simson de la Brompton Falls et son épouse, M. le curé, MM Grenier et Joseph Lapointe.

Octobre 1887 (6) Journal Le Pionnier : La scierie de M. Roche est arrêtée faute de bois : le mauvais temps de l’hiver dernier ayant empêché de faire une provision suffisante de billots.

Novembre 1889 (7) Journal le Pionnier : L.A. Tremblay, notaire de la paroisse, a acheté la compagnie minière de Coleraine c’est-à-dire une mine de 3 arpents par 28 située à Black Lake.

1890 : Thomas Jacques, du 35 St-François, est inscrit dans l’annuaire commercial Lovell’s comme grossiste.

Février 1890 (16) : Georges Condon tué accidentellement par une branche à son chantier de Stratford.

Février 1890 (27) Journal Le Pionnier : M. J.A. Fournier de la Société Fournier et Carrier, propriétaire d’une scierie à vapeur construit un bel hôtel pour le compte de M. Alfred Bouchard secrétaire-trésorier de la municipalité

Mars 1890  (26) : Une grève au chantier de glace sur le lac est déclenchée afin d’obtenir le paiement des gages. Une centaine d’hommes et 15 chevaux produisent 8000 tonnes de glace coupée qui est envoyée à New York. Le 10 avril la glace du chantier est saisie.