En 1926 un document intitulé « Province of Quebec Tourist Associaion, Inc. » signé par le premier ministre Taschereau contenait des suggestions de voyages d’un jour dont  le« Trip no. 2  through the Farming and Lumbering Districts » mileage 140-7.  Garthby y apparait tout comme Lake Weedon.

La même année, une autre publication bilingue, « Voyez Québec d’abord » publié par le ministère de la Voirie du Québec, offre des tours de fin de semaine et des itinéraires de vacances aux automobilistes.  Garthby fait partie du tour Sherbrooke-Québec via Beauce-Jonction, distance aller et retour, 289 milles.

Novembre 1929. Le guide touristique « Sur les routes du Québec » du ministère de la Voirie et des Mines, mentionne la destination Garthby, et on y lit dans la description qu’il y a 936 habitants et que la distance pour s’y rendre est de 45.43 milles de Sherbrooke, 53.85 milles de Valley Jonction, 145.16 milles de Montréal, 90.70 milles de Lévis.

Le curé Wilfrid Carrier à la pêche.

On y indique également : La  paroisse de Garthby  sise sur le bord du lac Aylmer et sur le parcours du chemin de fer Québec Central, est un centre agricole prospère et un endroit de villégiature très estimé.  Les rives du lac Aylmer sont très pittoresques et présentent de nombreux sites de campement pour les touristes qui y trouvent de grandes facilités pour la pêche, le bain et le canotage.

Le sol de cette paroisse, bien qu’accidenté, est très fertile et propre à la grande culture et à l’industrie laitière.  L’industrie du bois y est aussi florissante et compte plusieurs scieries importantes.

La paroisse de Garthby, dont la fondation remonte à 1851, comprend, au point de vue civil, deux municipalités : la municipalité du canton de Garthby, érigée en 1874, et celle du village de Beaulac, érigée en 1896.  Ce village doit son nom au site enchanteur qu’il occupe sur le bord du lac Aylmer; le canton de Garthby a été ainsi nommé d’après une ville du pays de Galle, en Angleterre.

En 1931,  la parution de «Autorized Tourist Guide of the province of Quebec Hotel Association» indique qu’une route principale, qui part de Sherbrooke, traverse Ascot Corner, East Angus puis à gauche Stoke et à droite Dudswell pour se diriger vers Marbleton, Weedon, St-Gérard, Garthby-Disraeli (lac Aylmer), Coleraine et Black Lake.

En 1948, une carte illustrée « Carte de vacances Brading du Bas St-Laurent et de la région du Saguenay » montre les points historiques importants : régions de pêche et de chasse, les endroits de villégiature.  On y indique également les routes principales, les rivières et les lacs (rivière au Canard, lac Aylmer), les traverses et les ponts.