Chronique historique DisraeliLorsque la municipalité de Disraeli a procédé, le 2 novembre dernier, à la démolition du local des Chevaliers de Colomb situé en bordure du lac, dans le secteur de la Marina, c’est plus de soixante-dix ans d’histoire qui s’envolaient. Pour bien comprendre l’importance de l’événement, il faut remonter au tout début de Disraeli, à l’époque ou les berges du lac, à leur état naturel, bordaient la rue Circulaire (la rue Circulaire faisait le tour du village). En 1932, en pleine crise économique, M. Thomas Lapointe, maire de Disraeli, s’est servi des programmes d’aide financière du gouvernement fédéral pour ériger un brise-lames constitué de pierres et de béton afin de protéger les rives et ajouter une partie additionnelle de terrain à l’espace situé à l’arrière du cimetière. C’est sur cet espace vacant qu’en 1944, le curé Édouard Marcoux (1940-1954) va déménager sa tombola (photo I), qu’il avait au préalable installée dans la salle municipale Vachon de la rue Saint-François, devenue la propriété de M. Émile Gosselin de Victoriaville qui y ouvrit une manufacture de meubles. Le déplacement de la tombola, à proximité du lac, va permettre aux gens de Disraeli et d’ailleurs de venir se divertir quelques soirs par semaine, durant la saison estivale, tout en aidant au financement des oeuvres de la paroisse.

La tombola du curé Marcoux située sur le bord du lac. On y retrouvait des petits kiosques abritant certains jeux d’adresse où chaque gagnant recevait un prix en nature fourni par des commanditaires locaux.
La tombola du curé Marcoux située sur le bord du lac.
On y retrouvait des petits kiosques abritant certains jeux d’adresse où chaque gagnant recevait un prix en nature fourni par des commanditaires locaux.

Les affaires allant bien, en 1946, le curé Marcoux décide de construire sur le même emplacement une salle de patins à roulettes (photo 2) qui deviendra, en 1951, une salle de quilles (6 allées de quilles). En 1954, le curé Marcoux quitte Disraeli et sa bâtisse est alors vendue à la municipalité qui en sera propriétaire jusqu’à sa démolition en 2015.

Les débuts de la construction de la salle en 1946.
Les débuts de la construction de la salle en 1946.

Le conseil des Chevaliers de Colomb de Disraeli fut formé en 1946. Au départ, les activités de l’organisme se dérouleront au sous-sol du Cinéma Couture, situé sur la rue Hamel. Par la suite, il aménagera dans la salle Fortier de la rue Champoux et, finalement, en 1956, les Chevaliers de Colomb s’installent dans le local construit par le curé Marcoux devenu propriété municipale depuis 1954. On procède alors à la suppression de quatre allées de quilles pour n’en conserver que deux. L’espace libéré servira de salle de réunion jusqu’en septembre 2015. Depuis la démolition de leur salle, les Chevaliers de Colomb se sont relogés au sous-sol de l’église afin d’assurer la poursuite de leurs activités. C’est ainsi que, depuis le mois d’octobre, les réunions et les déjeuners mensuels ont lieu dans la salle du sous-sol de l’église Sainte Luce.