Le déménagement du magasin « Disraeli Chasse et pêche » dans les locaux de l’ancienne Coopérative agricole a certainement amené beaucoup d’observateurs à se questionner sur le passé et l’avenir de l’immeuble abandonné par le départ de ce commerce.

L’édifice, situé au 555 avenue Champlain a eu une vocation économique pendant toute sa vie. Il fut construit en 1926 par Thomas Lapointe, gérant de la Cie Brompton pour le haut St-François et Alphonse Létourneau, commerçant de Disraeli. Au départ, la bâtisse servait de meunerie et d’entrepôt ; ce qui explique sa situation à proximité du chemin de fer et la présence d’une imposante porte située à l’arrière, donnant directement sur la voie ferrée.

Magasin Bilodeau vers 1940 devenu le Cinéma national

Au début des années 30, M. André Bilodeau, fils d’Alexandre Bilodeau, un des premiers restaurateurs de Disraeli, achète l’immeuble qu’il transforme en : « magasin de seconde main de première importance et fait l’échange de marchandises avec ceux qui le désirent. » (1)

À cette époque, M. Bilodeau remarque qu’il y a un grand engouement dans la population pour les films westerns et décide d’aménager, dans une partie de la bâtisse, le Cinéma National, la première salle de projection de films à Disraeli et cela à la grande satisfaction du public local. Le Cinéma National fermera ses portes en 1946, au moment où M. Émile Couture ouvre un nouveau cinéma plus grand et plus moderne ; le Cinéma Couture, construit sur la rue Hamel, à l’endroit où l’on retrouve aujourd’hui la salle de quilles. M. Bilodeau va alors retransformer son cinéma en quincaillerie et magasin de meubles. À partir de 1970, le commerce sera géré par son fils Jean-Paul. Ce dernier meurt en 1983.

La même année, M. Florian Lafontaine achète toute la bâtisse et lui donne une nouvelle vocation : il ouvre « La brasserie Chez-Flo. ». Ce sera, durant quelques années, le rendez-vous de la jeunesse locale et même régionale. Des artistes populaires québécois de l’époque viendront y présenter leurs spectacles : Plume Latraverse, Dan Bigras, Gerry Boulet, Jim Zellers etc.

Magasin Bilodeau vers 1950

Un changement majeur surviendra à nouveau en 1989 lorsque les propriétaires du magasin d’articles de sports, « Disraeli sport », situé à la jonction des rues St-Alphonse et Champlain, dans l’ancien magasin de M. Gérard Bérubé, messieurs Ghislain Croteau et Pierre Morel décident d’agrandir leur commerce et achète la brasserie chez Flo, qu’ils transformeront en magasin de sport. Treize ans plus tard, en 2002, Jérôme Croteau, le fils de Ghislain prend le contrôle du commerce qu’il gardera jusqu’en 2009. C’est alors que M. Mario Gauthier fait l’acquisition du magasin et lui redonnera, quelques années plus tard une nouvelle identité : il créera « Disraeli Chasse et Pêche ». L’exiguïté des lieux et le manque de stationnement vont amener M. Gauthier à déménager son commerce dans les locaux de l’ancienne Coopérative agricole de Disraeli (Unimat).

Qu’adviendra-t-il de cette bâtisse nouvellement laissée vacante ?

(1) Ref : DOYON HENRI : Le courrier de Wolfe. Série : Connaissez-vous bien… André Bilodeau