Le quai de Beaulac-Garthby fait partie du paysage municipal depuis la fin des années 1800.

Voici sa ligne de vie
Construit tout d’abord pour répondre aux besoins de l’industrie forestière ce dernier a servi entre autres à accueillir les « tug boats » tels que le Wilson, le McCrea, le Tobin et Le Marine.

Dès 1910, pour améliorer l’efficacité de ce dernier, une demande au député fédéral M. W. Tobin est faite afin qu’il intercède auprès de son gouvernement pour l’allonger jusqu’en eau profonde.

C’est pendant la crise (1929-1940) que le travail fut exécuté sous la responsabilité Misaël Jacques. M. Jacques, qui avait été maire de 1910 à 1913 et de 1919 à 1921, était le responsable de la gérance des Secours directs acheminés pour la population et avait aussi comme tâche de calculer le nombre de voyages de roches que les cultivateurs apportaient pour allonger le quai. En 1951, certains des travaux de réparations y sont effectués.

En 1990, la corporation municipale de Beaulac demande au ministère des Pêches et Océans Canada d’installer des pontons flottants et un bloc de béton afin de sécuriser l’embarquement des usagers. La valeur des travaux demandés est d’environ 20 000 $. La demande est rejetée et reconsidérée plus tard.

Camions chargés de bois sur le quai.

En 1991, la municipalité récidive et vote la résolution 47-04-91 qu’elle achemine au Ministère. Ce dernier accepte de faire seulement quelques interventions mineures.

En juillet 1992 et 1993, le gouvernement n’a toujours par de budget alloué pour le quai.

En 1994, la municipalité du canton de Beaulac signifie à Pêche et Océans Canada son désir d’acquérir les infrastructures nautiques locales moyennant leur remise en état à court terme.

En 1996, une soumission pour la consolidation des murs du quai par un ouvrage de protection en enrochement est émise par le gouvernement fédéral.

En 1997, le ministère de l’Environnement et de la Faune du Canada accorde un bail en faveur de la Corporation municipale de Beaulac pour l’occupation du domaine hydrique public. En juin de cette même année, Travaux publics et Services gouvernementaux effectuent le pavage du quai.

En 2000, le quai de Beaulac devient, fusion municipale oblige, le quai municipal de Beaulac-Garthby.

Depuis plus de 100 ans, ce débarcadère est témoin de la vie quotidienne des habitants du village et un lieu apprécié des touristes. On n’a qu’à se rappeler le plaisir des habitants d’aller voir arriver les bateaux à vapeur, de commenter les belles prises des pêcheurs, d’assister aux départs du Tour cycliste… C’est sans doute depuis toutes ces années le plus bel endroit pour admirer le majestueux et imprévisible lac Aylmer.