Chronique Historique StratfordYvonne, fille de Louis Gauthier et Florina Chainé, est née en 1902. Elle a épousé Ferdinand Dolbec en 1924. Yvonne et Ferdinand ont eu 11 enfants. À cette époque, les femmes accouchaient dans leur maison, généralement avec l’aide d’une voisine. Dans le rang où elle habitait avec sa famille, Yvonne était la spécialiste pour aider l’accouchement des nombreux bébés de ses voisines.

YvonneDolbec_1979Dans nos maisons québécoises d’antan jusqu’aux années de la révolution tranquille, le vocabulaire ayant trait à la sexualité et à la reproduction humaine était peu usité, voire même tabou. Lorsqu’un enfant naissait, les parents avaient l’habitude de dire que « les sauvages étaient passés »…D’où viennent les sauvages, demandaient les enfants? Pourquoi laissent-ils des bébés dans les maisons? Ces questions demeuraient généralement sans réponse…

Selon des propos entendus par les anciens, l’origine de l’expression : « les sauvages sont passés » pourrait bien provenir de l’époque où les coureurs des bois étaient accueillis dans les tribus qui offraient gite et nourriture à ces aventuriers pour de longues périodes. Ces « coureurs » se liaient à des filles des tribus, et des bébés naissaient après leur départ. Des bébés auraient ensuite été rapportés dans les villages, au hasard. La famille d’accueil se contentait de dire que « les sauvages sont passés » et elle s’empressait de faire baptiser le bébé, de parents inconnus ou comme membre de la famille.

Bien sûr, d’autres expressions étaient aussi employées mais celle-ci était de loin la plus répandue dans les familles. Madame Yvonne Dolbec savait, elle, d’où venaient les « sauvages » mais elle n’en parlait pas.

Note : Le terme « sauvage » dérive du latin « silva », qui signifie foret, bois. Avant le X1Xe siècle, ce terme était utilisé en France pour désigner les Amérindiens. Depuis, il est devenu péjoratif et proscrit dans notre langage moderne.

Source : Alain Rey, Dictionnaire historique de la langue française; Tradition orale; Stratford 1857-1982.

 Sur la photo : Yvonne Dolbec.