chronique immobiliereVendre sa propriété est une tâche en soi.  Lorsque votre courtier a déniché le bon acheteur, celui-ci fait habituellement faire une inspection en bâtiment (très fortement recommandé) pour savoir à quoi s’en tenir.  Or, on a souvent des surprises à cette étape…

Vous savez sans doute que le code du bâtiment est en constante évolution et que les normes changent au fil des années.  Lorsqu’on rénove, il faut s’assurer que l’entrepreneur respecte les normes qui sont en vigueur au moment de la rénovation. Mais en tant qu’acheteur, il faut s’assurer que notre assureur acceptera d’assurer la propriété.  Voici quelques points particuliers à valider :

Toitures de bardeau d’asphalte :  des récents changements font en sorte que les assureurs exigeront le remplacement du bardeau de toiture à 20 ans – même si la toiture a un revêtement de 25, 30 ou 35 ans, sinon, le risque d’infiltration d’eau ne sera plus couvert.  C’est un changement récent et majeur.

Panneau électrique à fusibles : bien que les panneaux à fusibles soient habituellement très bons, les assureurs refusent généralement de les assurer à cause du risque d’incendie que peut occasionner l’utilisation de fusibles de plus grande capacité – ex : un fusible 30 ampères dans un circuit de 20 ampères…pour éviter que le fusible ne saute lors de l’utilisation des appareils… Un fusible qui saute est un signe d’une surcharge.  Contourner le problème avec un fusible de plus grande capacité règlera la situation MAIS un risque important de surchauffe et d’incendie sera ainsi créé – raison principale du refus des assureurs.

Chauffe-eau : vérifiez auprès de votre assureur quelles sont leurs exigences quant au chauffe-eau.  L’assureur ne couvrira pas les dommages causés par le bris ou la fuite de votre chauffe-eau si celui-ci a 10-12 ans (selon les compagnies).

Ces quelques contraintes peuvent grandement influencer un acheteur qui devra budgéter les sommes nécessaires à court ou moyen terme selon le cas.  Une bonne pratique est de faire faire un estimé des coûts de remplacement au moment de vendre.  Votre courtier sera ainsi en meilleure position pour négocier avec l’acheteur.  Faire affaire avec un professionnel de l’immobilier, c’est gagnant!