Les offres d’achat conditionnelles sont une option d’achat qui place un acheteur en priorité sur une propriété, sans qu’il l’achète immédiatement. On utilise cette option le plus souvent lorsqu’on a nous-même une propriété à vendre qui n’est pas encore vendue. On doit toutefois savoir que ce type de promesse d’achat comporte certains désavantages…

Lorsqu’un propriétaire est désireux de vendre, il acceptera la meilleure promesse d’achat possible pour réaliser son but.   Moins l’offre d’achat comporte des conditions, plus elle sera intéressante pour le vendeur, pourvu que le prix soit réaliste, bien sûr. La condition de la vente d’une maison est une condition majeure et souvent difficile à réaliser. Cela place l’acheteur dans une position de désavantage pour négocier — il ne pourra habituellement pas négocier le meilleur prix avec cette condition. Si le vendeur accepte une promesse conditionnelle, il se réserve le droit de continuer à offrir son immeuble à vendre. Vous serez donc prioritaire jusqu’à ce que survienne une autre promesse d’achat. Vous devrez aussi réaliser toutes les conditions de votre offre — sauf celle de passer chez le notaire. Cela veut dire que vous devrez faire inspecter le bâtiment si vous avez demandé une inspection, que vous devrez faire un test d’eau et de recherche de conformités et aussi, fournir une lettre bancaire indiquant que vous pourrez acheter une fois votre maison vendue. Si une seconde offre arrive et est acceptée, cet acheteur devra aussi réaliser toutes les conditions — inspection, tests et financement. Si toutes les conditions de la seconde offre sont réalisées, le vendeur vous enverra un avis — souvent par télégramme (signification par appel téléphonique suivie de copie papier), vous donnant 72 h pour retirer ou réaliser toutes les conditions de votre offre. Si la condition était la vente de votre maison, vous devrez fournir une preuve de la banque que vous pouvez acheter sans avoir vendu celle-ci si vous désirez quand même procéder à l’achat. À défaut de réaliser ou retirer vos conditions, c’est le second acheteur qui achètera la maison. C’est donc une option à utiliser judicieusement.

Votre courtier immobilier peut vous conseiller dans ce choix et vous guider afin de réaliser votre projet le plus rapidement possible. Faire affaire avec un professionnel de l’immobilier, c’est gagnant !