Tout juste avant la parution du dernier numéro, Le Cantonnier a soudainement perdu l’une de ses plus fidèles bénévoles, madame Nicole Fillion Morin. Son décès nous a profondément attristés d’autant plus que sa collaboration à l’équipe de distribution du journal remontait à 2000, époque où l’assemblage du journal se faisait à la main, feuille par feuille, et prenait des heures ! Peu importe, Mme Fillion n’était pas avare de son temps ; bien au contraire, elle le partageait autour d’elle avec beaucoup de générosité et de plaisir. « Elle était partout », nous confie sa meilleure amie Jeannine.

Drôle et volubile, un brin excentrique et très coquette, elle ne passait pas inaperçue. « Tout un personnage ! », selon un collègue bénévole. Indépendante et de nature optimiste, Nicole aimait beaucoup rire et nous faire rire. Les fêtes du Cantonnier résonnent encore de ses facéties et réparties coquines.

« Elle ramassait tous les plaisirs de la vie », au dire son grand ami Jean-Claude. Friande de culture, elle assistait aux concerts et visitait les expositions, mais le cinéma demeurait sa sortie préférée. Membre assidue du Cinéma du lac, elle ne manquait jamais les projections du dimanche. Assise dans le même fauteuil et dure d’oreille en raison de son grand âge, Nicole demandait qu’on monte le son (déjà au maximum) : « Plus fort, plus fort ! », et le public souriait.

Merci, Madame, pour tout !

Dominique Langevin
Dominique Langevin

Latest posts by Dominique Langevin (see all)