C’est le dimanche 8 décembre que se tenait au Pavillon de l’éducation physique et des sports de l’Université Laval la première rencontre d’athlétisme en salle de la ligue scolaire du Réseau du sport étudiant du Québec, Chaudière-Appalaches (RSEQ–CA). Cet évènement marquait, après trois années d’absence, le retour à la compétition des Gaulois de la Polyvalente de Disraeli. Six porte-couleurs de l’établissement disraélois ont participé à cette rencontre et, pour le moins que l’on puisse dire, ont obtenu des résultats encourageants compte tenu d’une préparation de seulement deux mois et demi.

C’est le jeune Mathis Dubois qui a, sans contredit, réalisé le plus bel exploit en montant sur la deuxième marche du podium au lancer du poids grâce à un jet de 10,68 m avec un engin de 5 kg. C’est toute une performance que réalisait le jeune athlète qui, à sa première année dans cette catégorie, avait de loin le plus petit gabarit des 21 participants avec ses 5 pieds 6 pouces et son poids de 130 livres. Qui plus est, en juin dernier, il avait réalisé une performance de 10,17 m avec le poids de 4 kg. Il s’agit donc de toute une progression. Très polyvalent, il terminait également deuxième de sa vague au 60 m, mais son temps n’était pas suffisant pour accéder à la finale.

Mathis Dubois a obtenu la médaille d’argent au lancer du poids lors de la première rencontre d’athlétisme en salle de la ligue scolaire du RSEQCA.

Son coéquipier, Anthony Binette, lui aussi à sa première année dans cette catégorie, était finaliste dans cette même épreuve et a décroché le sixième rang grâce à une performance de 9,00 m. En catégorie benjamine, Aurélie Binette, qui faisait ses premières armes en athlétisme, atteignait également la finale toujours à la même épreuve. Avec une performance de 7,90 m, elle s’appropriait le septième rang. La tradition d’excellence en épreuves de lancers se poursuit donc à la Polyvalente de Disraeli.

Il faut également souligner les performances de Laurence Hallé sur 60 et 200 m ainsi qu’au saut en longueur, de même que celles de Jérémy Thivierge, qui a démontré beaucoup de potentiel en épreuve de demi-fond après seulement quatre semaines d’entraînement. Franklyn Paquette complétait l’équipe et, lui aussi, a bien tiré son épingle du jeu dans les épreuves de sprint et de saut en longueur.

Somme toute, il s’agit d’un départ encourageant et nul doute que les résultats seront encore meilleurs lors des prochaines rencontres.