chronique immobiliereLe vendeur souhaite obtenir le prix le plus élevé pour sa propriété et l’acheteur espère payer le prix le plus bas possible – c’est normal. Dans le but de réaliser le meilleur gain, le propriétaire demande souvent un prix trop élevé, espérant trouver un acheteur à ce prix, mais sachant qu’il dispose d’une bonne marge de négociation. Cette stratégie désuète lui nuit énormément…

Avec la venue de l’informatique est arrivée l’ère de l’information. Les consommateurs sont TRÈS informés. Internet en particulier a permis aux acheteurs de mieux cibler leurs besoins, de mieux connaître le marché et les valeurs immobilières. Près de 95% des acheteurs utilisent un outil de recherche en ligne pour trouver des propriétés qui les intéressent. Les propriétés des courtiers sont toutes en ligne, celles des particuliers le sont souvent – donc, un excellent aperçu du marché à quelques clics! Parmi les avantages des outils de recherche est la possibilité de cibler la recherche selon le budget, nombre de chambres, secteur etc. Lorsqu’un acheteur délimite ses critères de prix pour un certain type de propriété, il est important que votre propriété se retrouve dans sa sélection – un prix ne serait-ce qu’un dollar au dessus de son prix maximum rendrait votre propriété invisible. Si l’ensemble des propriétés semblables à la vôtre se vendent entre $ et $$, votre prix demandé doit se situer dans la même fourchette. L’acheteur sait ce que valent les propriétés, il n’ira pas voir jusqu’à $$$$. Le prix est le critère de sélection le moins flexible d’un acheteur potentiel, la limite supérieure de son budget est souvent établie par l’institution prêteuse. Fixer le bon prix au départ est essentiel – une propriété trop chère n’est jamais vue – ni visitée! Le courtier immobilier a le doigt sur le pouls du marché – personne ne connaît mieux les acheteurs. Faire affaire avec un professionnel de l’immobilier, c’est gagnant!

Source: Diane Parent, courtier immobilier