par Liliane Gagné

Montréalaise d’adoption pendant plus de 30 ans (travail oblige) mais disraeloise de cœur, me voici de retour dans ma ville natale. J’ai un attachement particulier à cette ville puisque toute ma famille y vit depuis « belle lurette », de même que des amis très chers.

Après la « folie » et le stress de la grande ville où tout va toujours trop vite, j’apprécie la quiétude de ma petite ville qui sait quand même se montrer active par la diversité de ses activités culturelles, ainsi que tous les services et commerces qu’on y trouve à proximité.

« Tu n’as pas peur de t’ennuyer? » ai-je maintes fois entendu! On m’a fait douter quelquefois, mais non, je ne regrette pas mon choix de revenir vivre à Disraeli. J’y ai retrouvé la beauté des paysages que l’on peut admirer ici-même, simplement en faisant « le tour des ponts », le calme que j’appréciais tant quand je venais y passer mes vacances pendant toutes ces années d’éloignement et la gentillesse des disraelois qui nous sourient et nous saluent sans même nous connaître.

Voilà pourquoi « j’aime vivre à Disraeli ».

Note de la rédaction
Le Cantonnier poursuit ce concours qui s’adresse à tous ceux et celles qui vivent à Disraeli. Pour y participer, il suffira d’écrire en quelques lignes (env. 200 mots max) ce qui vous fait aimer vivre à Disraeli. Un texte sera publié à chaque édition.

Ces prix seront décernés en novembre au hasard parmi les participants-es : 2 bons d’achat chez IGA un de 20 $ et l’autre de 10 $, 2 cartes-cadeaux de 15 $ chacune du resto le Béninois, un prix d’une valeur de 27 $ chez Coiffeuse Christine Gagnon (shampoing-coupe-mise en pli) et un stylo en bois fait main d’une valeur de 50 $, gracieuseté de M. Fernand Gagné.

Faites parvenir votre texte en le remettant en personne au bureau du journal ou, par voie postale au : Concours Cantonnier, 888, rue Saint-Antoine, Disraeli (QC) G0N 1E0

Pour les besoins de l’éditeur, chaque texte doit être identifié par le nom et le numéro de téléphone de son auteur.

Merci pour votre participation.