Dans un monde devenu artificiel,
Fabriqué, virtuel ;
Une Terre bouffie de CO2, plastifiée,
Affolée, désemparée, disloquée ;
Quand la santé nous quitte, que la douleur nous assaille…
Pourquoi moi ? Cette question qui nous attriste et nous tenaille ;
Aveugles aux migrants emmurés,
Aux ventres affamés, cachés par nos poubelles gavées ;
Quand nos yeux ne sont qu’économie, consommation,
Avides du tangible, du plaisir ici et maintenant… la nouvelle passion ;

Pourtant, « le bonheur, il est là », chante Christophe Maé.
André Gide disait « que l’importance soit dans ton regard,
Non dans la chose regardée »…
En fait, en toi, au fond de tes yeux, il est là, le bonheur.
Peut-être aussi pour ceux qui se lèvent de bonne heure,
Qui voient la fleur s’ouvrir au soleil,
Offrir sa vie avec confiance à l’abeille ;
Pour ceux qui reçoivent le sourire d’un enfant,
Si naturel, plus profond que tous les néants,
L’essence du ciel s’épanouit par nos gestes d’amour,
Alors, les petits bonheurs, comme les grands, fleurissent en nos jours.
Le petit prince, où est-il ?
En soi, ou juste là, en exil… « Dessine-moi un bonheur… »
Le Cantonnier souhaite à tous et à chacun d’heureuses Fêtes et une Bonn… Heur année 2019 !