Mme Guylaine Dubuc,
Directrice générale,
Caisse Desjardins du Carrefour des lacs

Mme la Directrice,
La présente est pour vous signifier que je ne trouve pas très subtiles les moyens que vous et vos administrateurs prenez pour amener la fermeture de notre Caisse à Stratford. J’aimerais, par la même occasion connaitre la date que vous avez fixée pour cette fermeture.

J’ai vécu deux signes évidents, dans les mois passés, qui, plus ou moins subtilement m’ont laissé voir qu’on se préparait à fermer notre caisse. Au début de l’été, mon épouse a été contactée à deux reprises, par deux personnes différentes, pour faire une mise à jour de ses placements REER. Les deux personnes lui ont demandé d’aller à Disraeli, et l’une de ces personnes l’a fait avec insistance.

Deuxième évènement: dernièrement, vous avez changé notre guichet automatique pour un guichet « moderne » (selon vos dires dans une publicité) dans lequel on ne peut faire de dépôt. Il est assez évident que si l’on ne peut faire de dépôt, vous n’aurez pas à maintenir du personnel à Stratford pour ramasser les dépôts. Imaginez-vous qu’un vendredi soir, j’ai besoin de déposer des chèques pour ensuite retirer l’argent de ces chèques: je devrai aller à Disraeli, ou Weedon pour le faire: tout un service.

Admettez, en passant, que c’est assez particulier qu’une institution qui se donne comme mission d’aider les petits épargnants ne veuille plus de leurs dépôts.

J’étais allé à la réunion qui avait précédé la réduction de nos heures d’ouverture à Stratford et on nous avait dit que c’était pour nous donner plus de services !!!??? On ne nous avait toutefois pas dit que ça serait des services à Disraeli.

Si les citoyens de Stratford acceptent de se rendre à Disraeli pour y faire leurs transactions, vous aurez beau jeu, statistiques à l’appui, pour dire que les citoyens de Stratford ne se servent plus de leur caisse et vous la fermerez.

J’aimerais donc connaitre la date prévue de la fermeture pour pouvoir avoir le temps de choisir mon prochain établissement.

Bien à vous.

Gérard Leblanc
Stratford