logo-cinemaLe mois de janvier 2015 aura été celui des réalisateurs pour le Cinéma du Lac. En effet, cet organisme qui a pour mission de diffuser des films d’auteurs a accueilli deux réalisateurs, qui sont venus échanger avec le public après la projection de leur oeuvre.

D’abord, c’est la réalisatrice Julie Lambert qui était présente pour discuter du sujet fascinant de son documentaire Un film de chasse de filles, soit la féminisation de la chasse sportive au Québec. Ensuite, Martin Talbot (connu pour la série Les Parent) a lui aussi été invité à échanger au sujet de son film Henri Henri avec l’auditoire.

C’est avec passion et générosité que les deux réalisateurs ont pris la parole pour répondre aux questions du public. Il faut d’emblée souligner le dévouement de ces créateurs qui parcourent le Québec pour rencontrer les amateurs du 7e art; ce n’est pas rien ! Durant les échanges, on a pu découvrir ce qui se cache derrière les images projetées : comment s’est déroulé le tournage, quels ont été les problèmes rencontrés, pourquoi le réalisateur a choisi ce sujet, etc. Par exemple, le film Henri Henri a été très difficile à tourner puisqu’il ne devait pas y avoir d’éléments modernes dans les scènes; le défi comportait donc son charme et souvent son lot d’obstacles.

Il va sans dire, le cinéma québécois est riche en créativité et en diversité. La prochaine fois que vous consulterez la programmation du Cinéma du Lac, surveillez bien l’annonce de ces rencontres avec les réalisateurs… En y participant, vous découvrirez l’envers du décor d’un univers fascinant.

Source : Julie Deslauriers