Par Yves Lirette et Sylvie Veilleux

L’Association des médias écrits communautaires du Québec (AMECQ) a procédé à la remise de ses prix qui récompensent les artisans de la presse écrite communautaire au Québec. L’événement se déroulait le 27 avril dernier dans le cadre de son congrès annuel et les nombreux artisans des journaux communautaires présents y ont célébré le travail de 25 d’entre eux. Votre journal, Le Cantonnier, y a fait toute une performance : une belle récompense pour ses 20 ans ! En effet, finalistes dans cinq catégories, trois des fidèles collaborateurs bénévoles du Cantonnier y ont remporté des prix. Les prix de l’AMECQ ont confirmé la très haute qualité de la contribution de messieurs Jean-Denis Grimard, fondateur du journal, Jean-Claude Fortier, historien émérite, et Léonard Bolduc, correcteur infatigable.

Jean-Denis Grimard

Tout d’abord, Jean-Denis Grimard, qui n’en est pas à ses premiers lauriers, s’est vu décerner le troisième prix dans la catégorie « Nouvelle » avec un texte éclairant. Intitulé « Nouvelle ligne de haute tensionLes élus réagissent » et publié le 20 décembre 2018, le texte de Jean-Denis dévoilait avec justesse la position de nos élus dans le dossier de la nouvelle ligne d’Hydro-Québec.

Jean-Claude Fortier

Ensuite, Jean-Claude Fortier, dans la catégorie « Chronique », remportait le troisième prix en nous racontant une curieuse histoire sur le passé de Disraeli. « Un tramway nommé Disraeli » (jeu de mots avec le titre de la célèbre pièce de théâtre « Un tramway nommé Désir » de Tennessee Williams), publié en février 2018, s’est révélé un beau clin d’œil à l’actualité québécoise. Quelle chance de pouvoir compter sur Jean-Claude, qui alimente régulièrement notre journal avec une chronique de la Société historique de Disraeli !

Léonard Bolduc

Enfin, Léonard Bolduc s’est vu attribuer la mention d’honneur de « Bénévole de l’année » 2019. Déjà nommé « Bénévole de l’année » par le Cantonnier en décembre dernier, cet artiste du bois « planche » avec assiduité, au sein de l’équipe bénévole de correcteurs, à la correction des textes du journal, y dénouant les nœuds problématiques de la langue française, toujours soucieux de fignoler la « patine » des compositions de nos rédacteurs.

Ces prix témoignent non seulement de la valeur des collaborateurs de notre journal, mais aussi de la qualité du français qu’on y retrouve et de notre préoccupation de bien refléter l’actualité locale des 16 municipalités desservies et de vous y intéresser. Cette reconnaissance nous fait apprécier encore plus les efforts investis mois après mois par notre cinquantaine de bénévoles. Félicitations à Jean-Denis, à Jean-Claude et à Léonard ! Merci de faire partie de l’équipe formidable, dévouée et très professionnelle de notre journal ! Soyons fiers du Cantonnier et du soutien que vous lui manifestez en renouvelant chaque année votre cotisation à titre de membre individuel, corporatif ou solidaire.

L’AMECQ regroupe 80 journaux et magazines membres de toutes les régions du Québec. En plus de fournir des services de soutien et de formation à ses membres, l’AMECQ participe activement au développement et au rayonnement des médias écrits communautaires. Pour ce faire, elle réalise notamment diverses enquêtes et dépose des mémoires ou études auprès des gouvernements.

Son congrès 2019 traitait du virage numérique dans les médias communautaires, un passage obligé ! Les médias écrits communautaires doivent faire évoluer leurs modèles d’affaires. Le Web constitue l’une des solutions d’avenir. L’AMECQ compte maintenant dans son équipe une agente de développement numérique appelée à soutenir l’Association et ses membres.