Par Sylvie Veilleux

Plus de 80 personnes sont ressorties de la rencontre organisée par les représentants de la Caisse du Carrefour des lacs à Stratford, le 24 avril dernier, avec un goût amer dans la bouche. Si la tendance se maintient, la Caisse fermera le 29 juin prochain. Dorénavant, pour avoir de l’argent sonnant à Stratford, il faudra compter sur les commerçants qui ont un terminal point de vente (TPV). Les dirigeants de la Caisse négocieront des modalités facilitantes avec l’un des 3 commerces dotés de cet équipement.

À Stornoway, la cinquantaine de citoyennes et citoyens ont poussé un soupir de soulagement, le 3 mai alors que leur était confirmé par les dirigeants de la Caisse du Carrefour des lacs le maintien d’un guichet automatique seulement. Le comptoir fermera à la fin septembre lorsque le nouveau guichet complet sera installé. Le statut de village-relais et la localisation de Stornoway à l’extrémité du territoire de la Caisse leur permettent de ne pas tout perdre. L’employée de la Caisse, Mme Nathalie Bolduc, qui y travaillait depuis 22 ans, devra aller travailler plus loin pour conserver son emploi chez Desjardins : deuil pour elle et pour la communauté qui appréciait beaucoup ses services.

Même si les statistiques d’utilisation démontrent que dans ces 2 municipalités les services sont utilisés en deçà des seuils d’efficacité, les gens tiennent à la présence de l’institution Desjardins dans leur milieu. On partage encore les objectifs du fondateur en 1900 et des autres fondateurs locaux pour qui l’association et le développement local étaient une priorité. M. Alphonse voulait donner les moyens aux classes laborieuses de se prendre en main et apporter la libération économique aux Canadiens français. Les communautés des petites municipalités se sentent abandonnées même si Desjardins est très souvent la dernière institution financière à partir. Les mesures atténuantes proposées aux clients exclusifs ne rempliront pas le trou laissé dans le cœur des membres.

Le conseil municipal de Stratford a, pour sa part, demandé par résolution aux autorités de la Caisse du Carrefour des lacs de maintenir au moins le guichet automatique dans la municipalité sinon, de reporter sa fermeture à décembre 2019.   Les projets-pilotes proposés par la Fédération québécoise des municipalités (FQM) à Desjardins représentent également une alternative. Le conseil municipal a entrepris des démarches dans ce sens.