Les visiteurs se sont présentés en grand nombre, les 21 et 22 avril derniers, pour assister à l’ouverture officielle de Disraeli Chasse et Pêche, au 855 avenue Champlain à Disraeli. Des locaux plus spacieux et un inventaire de marchandises amélioré ont ravi la foule des curieux. « Les gens se sont sentis comme dans les magasins des grandes villes ici, au cœur des Appalaches », nous racontent fièrement M. Mario Gauthier et Mme Suzie Carter, les propriétaires de cette entreprise au rayonnement qui dépasse les frontières régionales.

Disraeli Chasse et Pêche, maintenant au 888 Champlain à Disraeli. Photo par Yves Lirette

Depuis dix ans, Disraeli Chasse et Pêche occupait les locaux exiguës de l’ancienne brasserie « Chez-Flo » qui devint, plus tard, Disraeli Sport. Cet emplacement offrait peu de visibilité, ne comportant que quelques places de stationnement débordant dans la rue ; la marchandise y était entassée sur des présentoirs surchargés et Mario Gauthier rêvait de mieux. De plus, Mario a besoin d’un espace atelier pour la fabrication des produits de son entreprise « Stab-bloc », dont les appeaux électroniques « Ratt-call » qu’il distribue partout au Québec. Et puis Unimat a fermé ses portes, offrant de vastes locaux sur un immense terrain bien aménagé : c’était l’occasion idéale à ne pas rater.

Suzie Carter et Mario Gauthier, les spécialistes de chasse et pêche à Disraeli. Photo par Yves Lirette

Il y a deux mois, Mario et Suzie amorçaient le déménagement de leur entreprise, épaulés par quatre ou cinq bénévoles à qui ils disent un grand merci. C’est grâce à leur générosité que la relocalisation a pu se dérouler rondement. Maintenant, ils peuvent accueillir leur clientèle selon un horaire étendu et offrir un meilleur service. La marchandise est mise en valeur, le stationnement est fonctionnel : « l’expérience client », comme il convient de dire, en est enrichie.

Nos heureux propriétaires ont plein de projets à réaliser. Ils ont maintenant l’espace voulu pour offrir pommes et carottes aux chasseurs, l’automne venu. Ils ont aussi, sur place, un « champ de tir », soit un long corridor de tir de pratique pour leurs clients amateurs d’arcs et d’arbalètes. Enfin, pour rallonger les activités commerciales, ils projettent, pour l’automne prochain, d’introduire une nouvelle gamme de produits pour l’acériculture (tubulures, chalumeaux, etc.). La dynamique entreprise crée six emplois à Disraeli et l’avenir leur tend les bras.