L’histoire s’écrit tous les jours, mais elle frappe plus fort en certaines époques : nous en vivons une. La pandémie nous rejoint jusque dans nos intimes confinements. Tous, elle nous regarde dans les yeux. Toutes les communautés sont atteintes, menacées. Comment y faire face, autrement que par l’effroi et l’explosion d’émotions agressives ?

La réponse ne se cache pas derrière des murs dressés. Le « chacun pour soi » ne construit rien de bon, car les virus n’ont pas vraiment de frontières. Les solutions que nos autorités déploient maintenant reposent sur la solidarité, seul front commun qui peut réussir à endiguer la maladie.

La solidarité passe par la recherche scientifique axée sur la connaissance de la COVID-19, la découverte de médicaments curatifs et de vaccins protecteurs. Elle passe aussi par des consignes, des mesures et des programmes éclairés déployés par nos gouvernements. Elle passe surtout par des individus et des communautés qui respectent cette marche à suivre, qui savent réaliser le confinement nécessaire, tout en tendant une main distanciée, mais généreuse. Se protéger soi-même en protégeant les autres, voilà une solution solidaire : ne sommes-nous pas tous debout, côte à côte sur cette petite boule qui vogue dans l’immensité ?

C’est pourquoi, bénévoles de cœur et solidaires, nous sommes au rendez-vous. Le Cantonnier, service essentiel, poursuit sa mission de vous informer et de vous donner la parole, pour vivre ensemble l’entraide communautaire. À l’ère du numérique, les informations au jour le jour sont amplement diffusées à la télévision, sur les réseaux sociaux et au sein de chacune des municipalités. Le Cantonnier s’est assuré d’alimenter son site Web, www.lecantonnier.com, pour les informations courantes sur le coronavirus sous l’onglet COVID-19. Que faire de plus ?

Nous vous offrons ce numéro spécial d’avril sous la grande thématique de l’adaptation aux bouleversements actuels. Reflets de la communauté, les écrits témoignent de ce qui est vécu, chez nous, et de ce qui se fait pour surmonter les contraintes que le coronavirus a mises sur notre route. On y trouve aussi des informations de nos organismes sur leurs nouvelles façons de faire. On y parle de soi, de nos gestes humanitaires. Car derrière toutes les nouvelles diffusées, il y a des personnes. Le Cantonnier porte nos voix. On y trouve donc un espace Culture, un espace Jeunes-Parents-Écoles, un espace Aînés, un espace Détente, et plus encore. On y constate à quel point « tout un chacun est nécessaire à tout un chacun ».

Nous sommes là pour vous, mais nous avons aussi besoin que vous soyez là pour nous. Notre traditionnelle campagne de financement souffre également du « Québec sur pause ». Nous faisons appel à votre générosité coutumière. Plus que jamais, devenez membre et assurez ainsi la pérennité de votre journal régional.

Jacques Beaudet et Yves Lirette

Jacques Beaudet
Latest posts by Jacques Beaudet (see all)