Depuis le 17 octobre dernier, les employeurs ont de nouvelles responsabilités. Ils doivent se doter d’une politique claire en matière de consommation et de possession de cannabis sur les lieux de travail.

« Entre autres, il devra être stipulé que la possession, la consommation ou le partage du cannabis en milieu de travail seront interdits sous peine de sanctions qu’on aura pris la peine de définir nettement. L’employeur usera, ici, de son droit de gérance », conseille madame Nancy Laliberté, directrice du Comité d’appui aux travailleurs et travailleuses accidentés de la région des Appalaches (CATTARA).

L’employeur peut aussi inclure dans sa politique des mesures concernant les salariés qui se présentent au travail avec des facultés affaiblies dues à l’usage de cannabis.

Il faudra surtout que cette politique soit claire, qu’elle soit appliquée et qu’elle soit distribuée à tous les employés, en prenant soin de s’assurer qu’elle est comprise de chacun.

 Source : CATTARA