Dans notre numéro d’août 2017,  nous vous avons présenté le long périple de M. Normand Boissonneault pour obtenir gain de cause auprès de la CSST. C’est fait :  la décision du Tribunal du travail administratif (TAT) rendue le 25 septembre dernier dans le dossier Normand Boissonneault reconnaît que le charpentier-menuisier de Beaulac Garthby a bel et bien subi une maladie professionnelle « au sens de la loi et que le travailleur a ainsi droit aux prestations prévues à la loi… »

M. Boissonneault aura attendu quatre ans pour que son dossier puisse enfin trouver son dénouement. Une fin heureuse pour ce travailleur qui n’a pas baissé les bras et continué de se battre malgré les refus successifs qu’il a essuyés.

L’organisme CATTARA est à l’origine de la première contestation de Normand Boissonneault auprès de la CSST (aujourd’hui CNÉSST) et il a, par la suite, été défendu par Me Marc Bellemare.

Source : Nancy Laliberté,  CATTARRA