L’annonce de la cessation de l’activité patinoire à l’Aréna 76 de Disraeli à compter du mois d’avril prochain a eu l’effet d’une bombe dans le milieu. L’onde de choc a dépassé évidemment les limites de la ville. Une réaction citoyenne ayant l’allure d’une mobilisation structurée s’est rapidement manifestée dans les heures ayant suivi cette annonce faite dans la soirée du 16 décembre dernier à l’hôtel de ville de Disraeli, lors de l’adoption du budget 2020.

Comité
Ce faisant, le groupe acquiesçait rapidement à l’intention du conseil de consulter la population dans les prochains mois quant à une nouvelle vocation du bâtiment. Dès le 26 décembre, un comité composé de 12 résidents s’est formé, auquel s’est adjoint à titre d’observateur l’échevin dissident Alain Brochu. Le groupe semble avoir discerné assez rapidement les deux objectifs prioritaires à atteindre, à savoir « le maintien jusqu’en avril 2021 des activités de glace et la prolongation d’un an de la subvention gouvernementale de 800 000 $ pour la mise à niveau du système de réfrigération de la glace de l’Aréna 76 ».

Rencontre
À sa demande, une première rencontre qualifiée de « cordiale et constructive » avec les membres du conseil a eu lieu dans la soirée du 6 janvier. Le comité y a déposé une requête endossée par plus de 300 citoyens (dont 50 % demeurent dans une autre municipalité du secteur) en guise d’appui à sa démarche avec les membres du conseil. Les élus ont accepté d’adresser une demande de report quant à l’utilisation de la subvention de 800 000 $ dont la date de péremption se situe à la fin de décembre 2020. Quant au maintien de la glace jusqu’en avril 2021, aucun engagement ne fut pris ; on se donne le temps de réfléchir et d’analyser différentes possibilités. « Il faut souhaiter l’implication des citoyens ! », estime le maire Jacques Lessard.

Composition
Les membres du comité présidé par André Bernard sont Éric Goulet (vice-président), Stéphanie Côté (secrétaire), Dave Morin (communications), Marc-Étienne Binette, Dany Bourgault, Jean-François Gagnon, Martin Gagnon, Michel Grenier, Mathieu Ouellet, Karl Paré et Marco Sévigny. S’ajoute au groupe comme observateur l’échevin Alain Brochu qui, avec son collègue Charles Audet, avait inscrit sa dissidence quant à la fermeture des activités sur glace à l’Aréna 76 à compter d’avril prochain.

La célérité de cette réaction populaire semble indiquer une ferme volonté de participation et de recherche d’une solution originale au problème financier exposé par les élus municipaux. Le contexte a changé depuis celui entourant l’ouverture officielle de l’Aréna 76 en présence d’une personnalité de marque ayant pour nom Jean Béliveau… L’activité hockey était alors largement pratiquée par des adeptes de tous les âges en plus du patinage artistique et de quelques autres activités. C’est à suivre !