Logo cerdLes intervenantes du CERD sont fières d’être photographiées avec les représentants du Comptoir familial de Disraeli et des Chevaliers de Colomb qui leur remettent à nouveau une aide financière importante pour le service d’aide de l’organisme.

Année après année, le Centre d’entraide de la région de Disraeli peut compter sur le fidèle appui financier du Comptoir et des Chevaliers qui lui permet d’offrir des bons de dépannage alimentaire et qui contribue à l’achat de denrées et de matériel pour la tenue des cuisines collectives.

Sur la photo, nous apercevons Marielle Lamontagne, présidente du Comptoir familial de Disraeli, Marcelle Dubois, intervenante aux cuisines collectives CERD, Julien Cazes, président des Chevaliers de Colomb de Disraeli, Isabelle Roberge, directrice générale du CERD et Pauline Grondin, adjointe administrative et intervenante à l'accueil du service d'aide CERD.
Sur la photo, nous apercevons Marielle Lamontagne, présidente du Comptoir familial de Disraeli, Marcelle Dubois, intervenante aux cuisines collectives CERD, Julien Cazes, représentant des Chevaliers de Colomb de Disraeli, Isabelle Roberge, directrice générale du CERD et Pauline Grondin, adjointe administrative et intervenante à l’accueil du service d’aide CERD.

Pour l’année 2016-2017, le Comptoir familial a remis 10 000$ et les Chevaliers de Colomb ont déjà remis 2 000$ en plus d’organiser la campagne des paniers de Noël, un service qui touche directement la clientèle du CERD (128 familles ont reçu un panier, le 19 décembre dernier).

Le Centre d’entraide de la région de Disraeli, qui a souligné, en novembre dernier, son vingt-cinquième anniversaire, tient par cette publication à remercier sincèrement les bénévoles du Comptoir familial et des Chevaliers de Colomb de Disraeli. Leur dévouement, leur confiance et leur générosité, souvent dans l’ombre, permettent au CERD de remplir sa mission de venir en aide aux personnes du milieu en soulageant la pauvreté.

L’aide offerte par le CERD peut prendre différentes formes mais celles de l’aide alimentaire, des bons à l’épicerie et des cuisines collectives demeurent en tête de liste. En 2015-2016,  le CERD a aidé 79 personnes seules ou couples et 33 familles ayant des enfants de moins de douze ans via son service d’aide pour 610 interventions et 29 participants aux cuisines collectives. Un service de formation et de dépannage informatique est également offert au CERD.

Source: Isabelle Roberge, directrice générale CERD