À Lambton,  le 12 décembre 2017 avait lieu  une journée de consultation  (Forum) sur l’élaboration du Plan de développement de la zone agricole  (PDZA) de la MRC du Granit. Plus de 100 personnes y ont assisté provenant de tous les secteurs. Les élus des 20 municipalités ont eu la chance d’échanger avec les différents acteurs du monde agricole, forestier et acéricole ainsi qu’avec les acteurs de la transformation et de l’agrourisme.

Mme Marielle Fecteau, préfet et présidente du comité directeur du PDZA, a dressé le portrait des étapes réalisées à ce jour afin d’en arriver à un plan de mise en œuvre pour le printemps 2018. Ce plan s’étalera sur les cinq prochaines années.

Lors du Forum, il y a eu présentation de trois conférences qui ont permis d’inspirer les participants sur les enjeux les plus porteurs pour l’avenir et le développement économique de la zone agricole.

M. Francis Blanchet de Cultur’Innov nous a entretenu des principales cultures en émergence en agriculture et en foresterie. Mme Marie-France Audet de l’ARTERRE nous a expliqué le support apporté par l’accompagnement et le jumelage lors de l’établissement et de la reprise d’entreprises agricoles par les aspirants agriculteurs. Enfin, Mme Annie Gagnon et son équipe nous ont présenté les formations offertes en agriculture, en foresterie et en acériculture.

Des tables de discussions ont eu lieu au cours desquelles, les différents intervenants ont dégagé des pistes actions qui feront l’objet du plan d’action final, qui se veut réaliste et reflètera les orientations des acteurs du milieu. Les groupes ont quitté la rencontre très enthousiastes et en ont profité pour écrire quelques mots en se projetant en 2027.

L’élaboration du PDZA est soutenue financièrement par Cultivons l’avenir 2, un accord bilatéral des gouvernements du Canada et du Québec. De plus, la MRC du Granit peut compter dans sa démarche sur la collaboration du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation en Estrie, de l’UPA-Estrie, des syndicats agricoles locaux du Granit et de Frontenac, du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, de l’Agence de la mise en valeur de la forêt privée de l’Estrie, du club agroenvironnemental de l’Estrie, de Tourisme Estrie et des membres du comité consultatif agricole.

 Source : Jean-Pierre Bellegarde