2013-08-01-diane_2
Photo: Fernand Tougas
L’auteure, Mme Diane Robert, lors de la lecture

Ce texte fut lu par son auteur lors de la fête champêtre réunissant la grande équipe des bénévoles et conjoints oeuvrant au journal LE CANTONNIER. Mme Robert est par ailleurs membre du conseil d’administration du journal.

Vibrantes de cris et de murmures
hurlantes de mépris et de parjures
Impressionnantes meutes
de pleutres cachées sous la toge

Détruisant sa race comme nul autre
À force de droits, de lois
de mauvaise foi

Négociant tout
jouant l’avenir de l’espèce
Achetant fièrement et à bas prix
même le pain de celui qui a faim

Mes muscles, mes os en sont
mes témoins quotidiens, bien vivants
C’est ainsi
que ma douleur est venue
à force de déception, de trahison, de bâillon

Foules humaines
Ne voyez-vous pas?
Il pleut des pleurs d’enfants
vaincus aux mains des assassins

Le silence tue
lorsque les yeux se ferment
sur la bêtise des requins
des serpents-venin, humains

Envoutées par l’ivresse
des grandes vitesses
l’accélération nous perdra

Si nous continuons ainsi
Comme les dinosaures
nous disparaîtrons

Comme Sodome et Gomorrhe
nous brûlerons
Et sur nos carcasses desséchées
que scarabées engraissés, restera
Irons-nous jusque-là?

Foules humaines
nues, désemparées
debout devant le feu
à la recherche des David
pour vaincre les Goliath

Espérance du désespoir
priant chacun son Dieu
Pourvu qu’il existe!

Alors je vous en prie
Cessons de nous joue
de nous-mêmes

De croire que la Terre sera
toujours féconde, généreuse
alors que nous lui prenons
son air, son eau,
ses semences même

Nous trompons nos enfants
qui auront un jour
à porter le flambeau de l’humanité

Ce flambeau, sera-t-il porté
pour éclairer une ère de fléaux
Ou pour installer un règne
de réconciliation de collaboration

Avec la nature, avec les nôtres
Avec notre planète
Oui vous en êtes
Est-il trop tard ?

Ma colère est de larmes,
mon angoisse de sanglots
Ma grand peur, mon vertige
sont mon leitmotiv

Le vôtre, quel est-il ?
Tu en fais partie
Moi j’en suis